La PMA et moi, c’est fini

Pire que tout. Cette journée aura été pire que tout ce que j’aurais pu imaginer… Je ne sais pas où se cache ma bonne étoile mais si un jour je la retrouve, va falloir qu’on s’explique elle et moi. Et je ne vous parle même pas de Dame Nature…

Pour vous la faire courte, quand je suis arrivée au bloc, Number two a procédé à l’échographie. Le follicule était toujours là. J’ai poussé un ouf de soulagement et je me suis aussitôt fait massacrer le bras par l’anesthésiste qui n’arrivait pas à trouver une veine pour m’endormir. À ce moment précis, je me souviens m’être dit : « c’est pas bon signe ». Puis je suis tombée dans les bras de Morphée.

Number two est arrivé cinq minutes après que j’ai ouvert les yeux en salle de réveil. Et là, il m’a declaré d’emblée :  » je n’ai pas le sourire ». J’ai compris : ponction blanche. Il y avait le follicule mais pas d’ovule à l’intérieur. Mais il ne s’est pas arrêté là… « Je crois qu’il faut qu’on s’arrête là, que vous envisagiez les autres solutions… » Je ne me rappelle plus bien ses phrases précises ensuite… Qu’on avait tout tenté, qu’on avait rien à regretter, qu’on en reparlerait lors d’une consultation prochaine… « mais la FIV n’est pas décompté », lui ai-je rétorqué… Oui mais lui, mon Sauveur jusqu’alors, mon soutien sans failles, jette l’éponge… Et je me suis mise à pleurer, et à pleurer. On ne m’arrêtait plus dans cette salle froide de réveil. Number two est parti, il a laissé la place à une infirmière qui a tenté de me rassurer, que rien n’était jamais fichu, qu’il fallait que j’y pense moins… Je l’aurais emplafonnée si j’avais pu.

Me restait alors le plus dur à accomplir : le dire à mon homme. Mais quand je suis remontée dans ma chambre, j’ai vu au premier regard qu’il savait… Number two était passé le voir… Et nous avons pleuré ensemble longuement.

Ainsi se termine mon aventure PMA. Sur ce goût d’inachevé… Sur cette terrible déception. Une de plus. Je ne renie rien de ce que j’ai pu écrire dans mes derniers billets. Je suis heureuse de me lancer dans l’adoption. Nous allons aussi envisager le don d’ovules. Mais je ne me méritais pas cette fin là. Pas après quatre ans d’effort, de souffrances, de piqûres. Je voulais juste un dernier transfert, un dernier embryon… Pour me permettre de tourner la plage plus facilement. Pour avoir le sentiment d’avoir tout fait. Tout ! Pour arrêter de me dire que mon homme serait mieux avec une femme fertile. Pour ne pas voir cette peine là dans ses yeux à lui. Cette inquiétude aussi. On ne méritait pas cette fin là ! La pire de toutes…

Mais voilà, rien de simple ne me sera accordé dans cette vie… Pour le moment, j’en veux à la terre entière… Et à Number two aussi, qui me donne l’impression de nous avoir lancé dans une dernière FIV sans vraiment y croire…

Il va falloir du temps pour digérer… Mais du temps, j’en ai maintenant que l’horloge biologique s’est arrêtée… Maintenant que je ne suis plus à neuf mois, et des brouettes…

About these ads

53 réflexions sur “La PMA et moi, c’est fini

  1. Monoï dit :

    Bon, je lis ton blog dans un sens pas académique, je remonte ton mois de juin./juillet. Dure une telle annonce en salle de réveil… Que dire de plus, qu’il faut sacrément du courage et d’amour pour se relever de cela. Et l’endométriose? Tu en souffres? Personnellement si elle n’est pas active et qu’on ne me dise pas que j’ai des kystes, je n’ai pas de douleurs, c’est déjà ça.
    Pour le don d’ovocyte dans ma région c’est 24 mois d’attente sans donneuse et 6 mois de mois par donneuse trouvée.

    Bon et bien je lis et je me retrouve dans ce que tu écris et dit…sauf que nous l’adoption, nous n’en sommes qu’aux prémices.

  2. Apo dit :

    Tellement désolée, cela ne sert à rien de l’écrire mais je pense à toi et à vous. J’espère que vous trouverez le (bon) chemin pour réussir. ne te fais pas de reproches, tu as tout fait, tu n’as rien à regretter (si ce n’est parfois la dureté des médecins…. Apo

  3. mum dit :

    Que je suis triste de lire ça………Je ne sais quoi répondre, rien ne peut pour l’instant soulager votre peine, rien que je ne puisse dire en tout cas… J’ai bcp pensé à vous…. des bisous

  4. ladypirate dit :

    Je suis triste et en colère. Je ne sais que te dire qui puisse vous réconforter, mais saches que je pense beaucoup à vous. Vous méritez cet enfant. je t’embrasse bien fort

  5. lili dit :

    C’est si injuste… Tout mon soutien et toutes mes pensées…
    Prenez soin de vous !
    Je vous embrasse très fort.

  6. Essy dit :

    Je te lis tous les jours et je suis vraiment peinée de lire un tel scénario catastrophe. Par contre je pense que number 2 aurait vraiment dû attendre et que vous ne devriez pas le laisser décider pour vous de l’arrêt PMA alors qu’il reste une tentative.
    En attendant, prenez soin de vous et bon courage.

  7. vanessa dit :

    juste un petit mot pour vous exprimer toute ma tristesse… Je pense à vous bien fort…

  8. MImizen dit :

    Je pleure silencieusement avec vous.Je comprends combien doit être dure la déception. A part mon courage et des ondes positives ,j e ne vois pas trop quoi faire de plus. Un gros bisous
    Mimizen

  9. GreenWitch dit :

    je suis si triste pour vous. vous ne méritez pas cette fin, c’est vrai.
    j’ai juste envie de te serrer très fort dans me bras.
    je vous embrasse fort ton homme et toi.

  10. marelle dit :

    Je ne commente plus beaucoup mais continue de te suivre. Je suis vraiment désolée de ce qui t’arrive. Personne ne mérite ça, surtout pas toi. Ne culpabilise pas par rapport à ton corps, à ton homme ou je ne sais quoi… Comme d’autres te l’écrivent, tu as tout fait, avec courage… Prenez soin de vous, profitez de cet été qui s’annonce, je ne doute pas que vos projets seront beaux et qu’ils se réaliseront. Pleins de pensées

  11. Lola dit :

    ça craint…
    Bon courage

  12. Val dit :

    Des larmes, colère, incompréhension…
    Pensées lumineuses, d’amour, de bonheur. Tout ce que je peux vous envoyer, j’envois.
    :’-( <3<3<3<3

  13. Ariane dit :

    Je pleure avec toi de cette déception. Bien sûr vous allez trouver une solution qui vous rendra heureux et qui vous fera complètement oublier la souffrance d’aujourd’hui mais en attendant, la vie est tellement dure…

  14. Cami dit :

    Ma belle… que c’est dur…
    Tu écris que tu voudrais « avoir le sentiment que tu as tout fait », comme si tu te sentais coupable de cet échec. Ne te trompe pas : tu AS tout fait. Pour aussi difficile que soit la situation, ne perds pas de vue que tous les deux, ensemble, vous avez fait le mieux possible.
    Je t’embrasse très fort, je pense à toi.
    Prends soin de toi, prends soi de vous.

  15. Octobre dit :

    Je te lis depuis plusieurs mois déjà. Mais jamais je n’avais osé commenté. Peut-être n’est-ce pas le meilleur moment pour commencer à le faire, d’ailleurs… Mais j’étais si contente pour toi. Je suis si déçue…
    Le personnel médical a un pouvoir qu’il ne soupçonne pas. Et peut, par conséquent, causer des blessures qu’il ne mesure pas. Mon mari, interne en médecine, le constate chaque jour… Vous avez droit à des explications, j’espère que vous les aurez. Car si les mots ne suffisent pas à soulager (et je mesure à quel point les miens sont vains aujourd’hui), l’absence de mots est insupportable.
    Bon courage…

  16. Florine dit :

    J’ai bien pensé à toi Vendredi matin (l’arrivée à la clinique, la préparation,la ponction, les résultats, etc…..) et toujours cette foutue ANGOISSE qui ne quitte jamais lorsque l’on poursuit le chemin délicat de la PMA
    Bien évidemment il faudra du temps, de la patiente…il y aura des jours de pleurs, de la colère , de l’incompréhension
    Je suis certaine que l’on pourra nous aussi tenir un jour notre enfant dans les bras et que le temps de la PMA nous semblera bien lointain
    une énorme pensée pour toi et ton mari et pour les couples qui n’ont qu’une envie, celle de devenir parents…
    bisou

  17. Elm orme dit :

    Je crois que mon commentaire est parti en spam :(

    • Elm orme dit :

      Je trouve que number two aurait pu attendre un autre moment pour vous dire ça, j’ai encore dû mal à réaliser l’horreur de la scène. Tu te réveilles de l’anesthésie et il te balance ça. Peut-être se sent il coupable à ce moment là de vous avoir donné un espoir?
      Et pourtant cet espoir Lily il est là, aussi tenu soit il. Tu as droit à cette 4° fiv pour aller au bout des choses, de ce parcours. Ca me semble important psychologiquement. Tu pourrais changer de Centre?
      Si tu choisis une autre voie, on sera là pour te soutenir également.
      Je pense fort à toi et je suis en colère contre DNLP.

  18. Elm orme dit :

    Lily, tu as droit à cette 4° fiv, fais-là quitte à changer de médecin!
    Je suis tellement triste pour toi, pour vous. En colère contre number two aussi!
    Je reviens t’écrire un peu plus longuement un peu plus tard.
    Je pense à toi.
    Gros bisous

  19. Biduline dit :

    Je suis triste pour vous de la façon dont s’est passée cette ultime tentative. Je n’ai pas de mots pour vous apaiser.
    Je pense bien à vous.
    Prenez soin de vous.

  20. Oh m*rde…Pour le moment il y a une page à tourner alors, l’adoption reviendra dans ton coeur à sa juste place lorsque tu te sentiras, ne culpabilise pas d’être triste par rapport à cette porte qui se ferme…
    Tu en ouvriras d’autre, en très grand, en temps et en heures.
    Pleins de pensées pour toi et ton homme

  21. Bidibule dit :

    Je suis sans voix. Je passais prendre des news…
    Effectivement s’il y a une justice en ce monde il faudra qu’elle nous explique pourquoi et comment on est choisi dans cette loterie de l’infertilité. Je pleure pour toi et sur nos parcours parce que il faut être passé par là pour comprendre tout ce qui se bouscule dans nos têtes et je reste convaincue que la culpabilité d’avoir entrainé son conjoint reste la plus lourde quoi qu’on en dise.
    Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite et qui sait, la même veine qu’un couple d’amis : après fiv, fausses couches et autres cauchemars, ils se sont lancés corps et âmes dans le dossier de l’adoption finalement interrompu, non sans regrets, 3 mois après : la vie s’est finalement installée toute seule dans son ventre…je te souhaite la même revanche Lili. Amicales pensées.

  22. Kwol dit :

    Oh…. les mots me manquent, quelle injustice.
    Rien n’est dû au mérite et au courage dans ces parcours-là, c’est sûr. C’est si injuste, si triste, mes mots sont banals mais sincères.,. Prends soin de toi, de vous.

  23. eve dit :

    Je suis désolée et triste pour toi.Plein de soutien.Peut être d’autres solutions plus tard.bisous

  24. Magalie dit :

    désolée pour la vulgarité mais Put… de Mer..!
    c’est vraiment triste et injuste… comme si le chemin navait déjà pas été suffisamment long et difficile…
    je vous souhaite de tout coeur beaucoup de courage pour affronter ce nouvel écueil… et aussi que votre projet d’adoption va vite vous permettre de devenir parents!

  25. Lulu dit :

    Chère Lily,
    Je suis si désolée et si triste. Cette fin est trop cruelle.
    Bon courage à vous pour cette épreuve. En attendant le retour des jours heureux, prenez soin l’un de l’autre.
    Je t’embrasse bien fort.

  26. Titi dit :

    Je suis infiniment triste pour toi, pour vous. La vie est injuste.
    Le temps est encore aux larmes, dans les bras de ton homme. Et c’est normal.
    Puis un jour, bientôt, un autre horizon va s’ouvrir, et vous tiendrez votre enfant dans vos bras, d’où qu’il vienne. Et il aura beaucoup de chance de vous avoir.

    Plein de bisous.

  27. bleudorage dit :

    Je suis vraiment désolée pour vous … espérons que les explications de number two soient à la hauteur car cette décision est dure à encaisser

  28. Emma dit :

    C’est seulement la deuxième fois que j’écris un commentaire alors que je lis ton blog régulièrement. Ton post m’a émue aux larmes car je me suis revue lors de mes pires moments de découragement: c’était après une ponction complètement foirée aussi et avec la même impression d’être lâchée, abandonnée par les médecins. Ca a duré des semaines, des mois même. Aujourd’hui j’ai mon bébé.
    Prends bien soin de toi et surtout ne perds pas espoir. Vous serez parents bientôt.
    Je t’embrasse fort.

  29. La fille dit :

    Tu as raison, vous ne méritiez pas cette fin là. C’est terriblement injuste. Je t’embrasse.

  30. Frahinette dit :

    Je voudrais trouver les mots pour te faire comprendre combien je suis si triste pour toi combien je voudrais tant que tu puisses entrevoir le bout pour qu’enfin le bonheur prenne place dans vos coeurs.je n’ai pas tout ces mots je m’attendais a tout sauf a ce billet,moi qui te lis depuis plusieurs en mois en silence.si la vie ne t’a pas épargné…reste l’espoir.l’espoir de voir un ptit bout courrir devant vous.en ça je crois pour vous,pour nous…

  31. Pmgirl dit :

    Je me sens bien démunie pour te consoler…. Surtout que je sais qu’aucune parole aussi sincère soit elle ne peut consoler…. Je peux juste te dire que je comprends votre souffrance et que je pense très très fort à vous deux. Rien ne vous aura été epargné….

  32. Estelle dit :

    Emotion, profonde compassion, envie de te prendre, toi que je ne connais pas, dans les bras, dans une simple sororité.
    Qu’ils sont curieux et sinueux parfois les chemins qui nous mènent à la parentalité … et qui n’offrent leur sens que le moment venu, bien souvent après coup.
    Pour l’instant, la colère, la tristesse, profondément légitimes, à vivre et traverser, … et plus tard, l’apaisement et la joie de tenir dans vos bras cet enfant porté dans vos coeurs, … comme une évidence.
    Mes pensées vous accompagnent.

  33. vida dit :

    Je suis si triste pour vous, c’est tellement dur, tellement dégueu, tellement injuste…J’ai des amis qui sont famille d’accueil, ils ont un petit de deux ans qui vient d’être adopté par un jeune couple dans la même situation que vous et dont le parcours a été aussi très difficile, et à chaque fois qu’elle m’en parle, je pense à toi…Il paraît que le monsieur n’arrête pas de répéter « C’est un miracle, ce gosse ! »…Je suis de tout coeur avec vous.

  34. mc dit :

    Je vous embrasse et pense très très fort à vous.

  35. BODHANAT dit :

    J’ai continué à te lire, en silence… je pense bien à toi, à vous… depuis… une situation identique… la PMA m’a laissé l’empreinte de trop de souffrance… alors que nous souhaitions « juste » un enfant…,
    un enfant « de nous » …
    Puis vient « l’autre » enfant… du don, du bout du monde… après autant de deuil… ce dire qu’il existe cet autre bonheur… que je vous souhaite, que je nous souhaite…

  36. Kaymet dit :

    Lily, je suis tellement désolée pour vous. J’en pleure devant mon écran en lisant ton billet. Je sais qu’il n’y a pas de mots qui pourront te réconforter, mais je pense très fort à vous deux ce soir et vous envoie de tendre câlins et des bises.

  37. tulipe dit :

    je suis désolée pour vous. Je ne vous connais pas personnellement, mais vous me semblez une bien belle personne. Je vous souhaites beaucoup de bonheur dans la suite.

  38. Tibo dit :

    Tristesse absolue. Mais c’est la prolongation du combat. Vous serez parents c’est sur. on vous embrasse.

  39. sabine1 dit :

    que vous dire ? plein plein de big big bisous, beaucoup beaucoup d’amour et énorme patience pour cette digestion…

  40. Louloute dit :

    Oh non merde… Pas de mot juste beaucoup de peine pour vous. Même si d’autres voies sont possibles, devoir renoncer à laisser faire la nature c’est cruel.
    Je pense à vous

  41. Oh non c’est au-delà de tout ce que je redoutais en cliquant sur ton blog…. mais je ne comprends pas, pourquoi? une ponction blanche tu es as déjà faite une, et ça ne t’a pas empêché de faire des FIV ensuite, comme moi d’ailleurs. je ne comprends pas, je ne comprends pourquoi il ne veut pas aller jusqu’au bout après t’avoir déjà amenée jusqu’ici. je suis vraiment désolée, non tu ne méritais pas ça. mais ça ne remet pas en cause ton couple, au contraire. vous vous êtes engagés sur un chemin qui ne va que renforcer votre amour. Ton homme il ne voudrait ni ne pourrait vivre cette aventure avec quelqu’un d’autre que toi. Courage les Duchemin… Je pense fort à toi, et suis tout-à-fait dispo pour aller boire un verre. je t’embrasse fort

  42. espere44 dit :

    Comment trouver les mots face à une telle injustice ?
    Toutes mes pensées sont pour ton homme et toi.
    Je pense à cet enfant du bout du monde qui ne sait pas encore la chance qu il aura de croiser votre route pour que vous puissiez enfin avoir la famille que vous méritez tant.
    Bon coj
    Bon courage

  43. Raquel dit :

    Je pense à vous…

  44. fabienne dit :

    je t’ai lue et relue, j’ai cherché les mots face à ta douleur, ta colère.
    ils sont coincés dans ma gorge, au bout de mes doigts.
    Vous dire que je pense fort à vous, que je trouve cette fiv d’une cruauté sans nom…
    je vous souhaite de vous reconstruire,
    de continuer vos2 chemins, le don et l’adoption,
    d’y trouver la plus belle des réussites…
    douces bizzz

  45. barbidou dit :

    Comme c’est difficile… comme je suis déçue et triste pour vous.
    C’est si injuste après tout ce que vous avez déjà enduré.
    Je t’embrasse bien fort,
    Courage.

  46. Olympe dit :

    Ce doit être vraiment difficile, une si grosse déception après tant d’efforts et d’espoir . Mais l’adoption est aussi une belle aventure.

  47. Sofiso dit :

    Je vous embrasse fort, très fort…

  48. AnneduSud dit :

    Même larmes aux yeux pour moi, je suis,tellement, tellement désolée………

  49. Lytanie dit :

    Je suis vraiment triste pour vous 2, j’espère que le temps fera son travail et que ces regrets, cette colère, pourront s’atténuer, mais c’est quand meme une sacrée vacherie.

  50. Marie-Ève dit :

    Ouf… Je suis triste de te lire… Ce n’est pas une fin qu’on souhaite… Ce n’est pas un scénario qu’on envisage…

    Prenez soins de vous deux… Douces pensées du Canada.

  51. Paquita dit :

    Tu as raison, c’est dégueulasse. Je compatis, je pleure avec toi – sans doute aussi sur celle que j’ai été avant toi, cette fille à qui la nature refusait un enfant. On comprendra jamais, on saura jamais pourquoi, comment. C’est juste dur et dégueulasse. Après, même si c’est trop tôt pour que tu l’entendes maintenant, tu auras droit à ton bonheur de mère, j’en suis sûre, et ce sera à ta manière. Je t’embrasse, bon courage, repose toi.

  52. dubmel dit :

    Oh Lily, je suis désolée de lire ca. Je ne te connais pas, et pourtant j’en ai les larmes aux yeux.

    Plein de pensées douces depuis l’Irlande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s