et surtout des brouettes·Mes espoirs·Mes examens médicaux

Ouf !!!

« Y’avait du boulot! », m’a lancé le chirurgien ce matin en rentrant dans ma chambre pour me faire le bilan de l’opération. Au moins, je n’ai pas été hospitalisée pour rien… J’ai passé ces deux jours avec une improbable sérénité mais plus l’heure de la visite du gynécologue-obstétricien s’approchait, plus j’avais du mal à garder mon calme. Alors ? Alors, je suis devenue une véritable encyclopédie de la stérilité à moi toute seule. A la lettre E, il faut désormais rajouter le mot endométriose.

Pour faire simple, c’est une perturbation de la muqueuse utérine (aussi appelé endomètre) qui s’épaissit et « attaque » les trompes ou les ovaires (je ne suis pas sûre qu’un médecin validerait mon explication). Point positif, en même temps que le chirurgien m’annonçait qu’il avait trouvé des foyers d’endométriose, il me signalait qu’il les avait « détruit ». Un problème, une solution ! Et hop !!! Si tout pouvait aller aussi vite… Il a donc réussi à rendre les trompes « perméables », même s’il n’est pas tout à fait satisfait de son travail. Un élément sur lequel il ne s’est pas trop étendu…Même s’il m’avait bien prévenu qu’il n’était pas superman, le médecin a aussi enlevé deux petits kystes sur l’ovaire droit. Mon corps est décidément très accueillant. Bref, le médecin a fait du beau travail et a déjà bien accru nos chances.

Deux problèmes restent en suspens: mes insuffisances hormonales et un retour plus que probable de l’endométriose. Et quel est le meilleur traitement pour empêcher ce retour fracassant ? Tomber enceinte ! En gros, c’est le serpent qui se mord la queue. Du coup, le gynéco poursuit son idée d’une FIV très prochaine. Rendez-vous est pris dans trois semaines pour commencer les papiers et pouvoir attaquer le protocole à la rentrée.

Je vis tout ça comme des bonnes nouvelles. J’avais tellement peur que le médecin me dise qu’il n’y ait pas de solution. Bien sûr, je cumule les handicaps et rien n’est gagné mais un tel professionnel ne se risquerait pas dans un traitement s’il n’y avait aucune chance. Et puis, surtout, aujourd’hui, on a fait le tour. On ne peut plus rien découvrir. On a examiné tous les aspects un à un. Mon moral ne va plus subir semaine après semaine l’annonce des (mauvais) résultats d’examen. Non, j’ai quelques semaines, voire quelques mois, pour souffler, prendre soin de moi, de nous. Et rempiler à la rentrée pour une « saison 2″… Pleine de rebondissements ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ouf !!! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s