Mes espoirs·Mes examens médicaux

Devoirs de vacances

Pas le temps d’écrire en ce moment. Boulot, sorties, maladie du chat… Je suis débordée. Comment ferai-je (à noter: l’utilisation du futur !!) quand j’aurai eu mes triplés ? C’est ma nouvelle blague pour dédramatiser mes problèmes de fertilité avec mon entourage. J’évoque notre avenir avec nos triplés. Trois bébés d’un coup, c’est peu probable (et pas souhaitable !) mais la FIV qui s’annonce augmente les chances de grossesse multiple.

Et oui, nous sommes retournés voir le gynéco-obstétricien, notre grand ponte, pour une rencontre post-opératoire. En gros, l’intervention a permis d’améliorer mes problèmes mécaniques, même si mes trompes ne fonctionnent pas tout à fait normalement, mais l’opération ne pouvait pas régler l’insuffisance ovarienne. Le compte-rendu note une endométriose de stade IV. Le médecin m’a prévenue:  » Je ne sais si vous surfez sur internet mais si vous tapez insuffisance ovarienne ou endométriose stade IV, vous lirez les pires horreurs. Ce sont les deux sujets où on dit le plus de bêtises. »
Ca tombe bien, les forums internet, j’ai arrêté. Pas besoin de m’ajouter ce stress. Bref, si j’avais 38 ans, « on arrêterait tout », selon les mots du gynéco, mais mes 31 ans laissent de l’espoir. Sept ans de différence… L’horloge biologique n’est décidément pas sympathique.

Ce constat dressé, nous pouvons encore attendre avant de nous lancer dans la FIV mais le grand ponte a été clair: « vous pouvez revenir me voir dans un an mais si votre FSH a encore augmenté, je ne pourrais plus rien faire pour vous. » Une sentence qui coupe court à toute tergiversation. Nous allons nous lancer dans la FIV en septembre. Pourquoi la rentrée ? Parce que paperasse, prise de sang, rdv avec l’anesthesiste, spermogramme pour mon homme parsèment encore notre chemin. Et, de manière plus prosaïque, le centre de fertilité est fermé en août en raison des congés d’été.

D’ici notre entrée dans le protocole, une grossesse naturelle est possible. « Un coup de pot », comme dirait le chirurgien. Son « bonnes vacances » pour nous dire au revoir était lourd de sous-entendus. Disciplinés, nous allons suivre ses conseils et faire scrupuleusement nos devoirs de vacances…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Devoirs de vacances »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s