et surtout des brouettes·Mes examens médicaux·Mon homme

Le biologiste était une femme

Le biologiste était une femme. Ca ferait un joli titre de film américain des années 50. Tout ça pour dire que je suis enfin allée au rendez-vous avec LA biologiste ce midi. Un rendez-vous d’explication sur la technique de la FIV. Avec le dossier administratif à fournir et le protocole à gérer, j’en avais presque oublié l’essentiel : tout se joue au laboratoire.

Soyons honnête, la consultation m’a un peu refroidie. Encore du vocabulaire médical incompréhensible et des statistiques plus déprimantes les unes que les autres. La fécondation in vitro tient du miracle. Pourtant, le mur couvert de photos de bébé dans un recoin de la salle d’attente du laboratoire en atteste: les miracles existent !

Alors, que se passe-t-il une fois les gamètes recueillis ? Voilà ce que j’ai compris. Pour faire court, spermatozoïdes et ovocytes se rencontrent (enfin !) au laboratoire. Un jour plus tard, il doit y avoir eu fécondation. Encore un jour après, on peut parler d’embryons. A ce stade, les embryons peuvent déjà être retransférés dans l’utérus. Deux au maximum (et oui, s’ils se divisent en deux, ça fait déjà des quadruplés !! ). Mais il est préférable d’attendre un peu car ils n’ont qu’une chance sur dix de s’accrocher. Si qualité et quantité le permettent, mieux vaut les mettre deux-trois jours en culture jusqu’à ce qu’ils soient plus vigoureux. A ce moment-là, ils ont une chance sur deux de s’implanter.

Chaque jour, nous serons tenus au courant des avancées de la fécondation (c’est mieux qu’il était une fois la vie). Chaque jour, une mauvaise nouvelle peut arriver. Car à chaque stade, il y a de la déperdition. Pour arriver à avoir quelques jolis embryons tout bien comme il faut, le laboratoire espère recueillir 12 ovocytes. Avec mon insuffisance ovarienne, ça devrait être moins mais s’ils sont de bonne qualité, ça devrait suffire. La biologiste n’est pas Madame Irma. On tente et puis on verra.

« Bon les techniques de FIV c’est bien mais qu’en est-il du dossier administratif ? », vous demandez-vous avec une impatience non feinte… Et bien, j’ai donné les copies de tout mon dossier à la secrétaire de la biologiste. Mais… Il manque un papier ! Ben oui, sinon ce serait trop simple. Il manque une attestation de la carte vitale, bien différente de la photocopie de la carte vitale que j’avais fournie. Faut saisir les nuances !! A peine sortie du rendez-vous, je cours m’acheter un sandwich que j’avale devant mon ordi au bureau. Dans le même temps, je cherche le centre de sécu le plus proche. J’y fais un saut en quatrième vitesse, imprime à une borne automatique la fameuse attestation et retourne au labo pour compléter le dossier… et en finir !! (Heureusement labo et centre de sécu étaient à moins de 10 minutes de mon bureau.)

Enfin en finir… Il a quand même fallu appeler les infirmières à l’hôpital pour les tenir au courant. Ellles ont retrouvé mon dossier avec un peu de difficultés mais… elles doivent me rappeler d’ici la fin de la semaine pour me donner mon numéro d’autorisation. Youpi !!! Bon je m’attends quand même à une ultime péripétie.

Finalement, la plus grosse surprise de la journée est venue de mon homme. Son chef lui a annoncé un déplacement professionnel de trois semaines pile au mauvais moment… parce qu’une fécondation in vitro ce n’est déjà pas simple, mais une fécondation in vitro sans spermatozoîdes, c’est tout de même beaucoup plus compliqué. A priori, il devrait pouvoir décaler ou se faire remplacer. Comme quoi, tout s’arrange…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s