et surtout des brouettes

Les montagnes russes

Je suis allée une fois au Parc Astérix il y a quelques années avec mon homme et notre bande de potes. Une journée bien agréable avec en clou du spectacle le Goudurix, les montagnes russes du parc. L’une des installations les plus importantes d’Europe, me semble-t-il. Je ne suis pas très portée sur les manèges à sensations mais l’enthousiasme de mon homme aidant, je me suis laissée tenter. Arrivée en haut de la rampe de lancement, mon coeur battait à 100 à l’heure, je voulais descendre. Et j’ai eu cette phrase restée culte dans notre entourage: « j’aurais jamais dû dire oui » !

Et pourtant… Depuis deux ans que nous essayons de faire un bébé, nous sommes embarqués bien malgré nous dans des montagnes russes bien plus périlleuses.

Nous traversons des périodes de turbulences intensives suivies de moments plus calmes avant de nouvelles accélérations du rythme. Parallèlement, mon moral connaît, comme le manège du parc Astérix, des montées fulgurantes et des descentes tout aussi vertigineuses. J’ai eu plus d’une fois la tête à l’envers face aux résultats d’examens médicaux, aux avis et contre-avis des médecins. Autant de rebondissements, autant de loopings. Pour être secoués, nous sommes secoués. A ceux qui regrettent d’avoir une vie morne ou routinière, je leur conseille les problèmes de fertilité. Pas d’ennui, pas de tiédeur. Du chaud, du froid. Des rires, des larmes. Un vrai feuilleton intérieur pas toujours simple à suivre pour notre entourage, j’en ai bien conscience.

Comme quand je suis les yeux fermés en train de crier dans le Goudurix ou dans Space Mountain, je me demande souvent où nous en sommes du parcours. Au début ? Au milieu ? A la fin ? Personne pour répondre. Quand je lis ou j’entends des histoires de couples qui ont galéré trois, cinq, dix ans pour fonder une famille, j’en ai des sueurs froides. Au bout de deux ans d’essais infructueux, j’ai déjà l’impression d’avoir fait plus d’un tour gratuit. Et pourtant, nous n’allons pas descendre du train en cours de route. Même au plus bas du looping, je réajuste mon harnais, reprends mon souffle. Mon homme fait de même et nous nous préparons à attaquer la prochaine boucle.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Les montagnes russes »

  1. Merci à Caro de m’avoir fait découvrir ce blog… Je me marre et je pleure en te lisant. Alors donc on est pas seules?! Ca fait presque du bien!
    Des bises compatissantes!

    J'aime

  2. moi aussi je suis là grace à Caroline…….j’ai essayé d’avoir un enfant pendant 3 ans, et puis il y a 26 mois j’ai eu Inès. Je te souhaite beaucoup de courage, d’amour et de patience et de ne jamais perdre espoir!
    Bises

    J'aime

  3. Chère Lily,
    arrivée ici également grâce à Caro, le sujet me touche particulièrement et même si comme l’a dit Véronique il n’y a pas 2 histoires semblables je me suis énormément retrouvée dans ton récit du parcours du combattant… entre les diagnostiques éronnés, le coup de massue « sans pma vous n’y arriverez sans doute pas », les traitements lourds, les excuses au boulot « j’ai à subir une petite intervention gynécologique mais rien de grave », les espoirs, les déceptions, le pincement au coeur à chaque annonce de grossesse, et finalement pour nous à 35 ans le bonheur de tenir une petite merveille dans les bras. Ca vaut le coup de se battre et je suis contente de voir que tu es têtue. En tout cas, comme tu le dis dans un de tes billets qui m’a beaucoup touchée, rien de tel qu’un parcours comme celui-là pour faire de son couple une forteresse que plus jamais rien ne pourra ébranler. Je t’embrasse et te souhaite tout le bonheur du monde.

    J'aime

  4. Bonjour,

    Je viens de découvrir ton blog grâce à Caroline.
    Il est très marquant.
    Je me retrouve beaucoup dans ton article sur les montagnes russes…
    Je feterai mes 2 ans d’essai en juillet prochain…
    Pour l’instant, on tourne en rond dans notre bilan…

    A très bientôt

    J'aime

  5. Bonjour Lily,
    Je viens de chez Caroline,
    j’ai lu tous les articles, chacuns résonnent en moi: les médocs dans le frigo, le ventre gonflé et bleu, les amies qui ne savent plus comment l’annoncer….
    Il faut beaucoup de courage pour aller au delà, pour garder espoir, pour continuer. J’espère de tout cœur qu’un protocole aboutira, j’espere que le grand huit ne sera pas trop haut, et que l’arrivée sera chaude et douillette.
    Une autre Lily

    J'aime

  6. Il n’y as pas deux histoires semblables …
    Et pourtant, je fais partie de celles qui ont connu ces montagnes russes avec des montées d’adrènaline avant le résultat et des ruisseaux de larmes après les rèsultats !
    Je n’ai jamais renoncé (et mon mari était là lui aussi avec les mêmes doutes et les mêmes espoirs) et puis, j’ai choisi une autre voie puisque celle de la PMA n’aboutissait pas …
    Je t’envoie de la force pour surmonter ces épreuves et un sourire pour le jour où le rêve se réalisera (parce qu’il se réalisera)

    J'aime

  7. Echec fiv 1 pour moi il y a 10 jours alors tu parles que je comprends 🙂
    Pas le temps de poster longuement parce que boulot mais je le ferai certainement de chez moi.
    A tout bientôt.

    Lirn

    J'aime

  8. Que vous dire? Je sais que les mots ne sont que des pansements et parfois mal posés.

    Il faut du courage, une sacrée bonne dose de volonté et d’amour, de la persévérance. Mais je lis que vous avez tout ça même si par moment le stock s’épuise.

    J’ai attendu 3 ans…Je peux que recueillir un peu de votre peine pour tenter de vous soulager mais je vous promets que je la comprends.

    Plein de courage et patience pour tous les loopings à venir en espérant sincérement qu’ils ne soient pas si nombreux.

    lilu

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s