et surtout des brouettes

Je suis jalouse !

Mes problèmes de fertilité ne mettent pas toujours en lumière les traits les plus jolis de ma personnalité. Je devrais le garder pour moi, mais voilà autant vous l’avouer, je suis jalouse… jalouse des femmes enceintes, jalouse des mères en devenir et des mères tout court. J’arrive même parfois à être jalouse des filles qui sont en plein protocole de FIV alors que moi j’attends. Je sais, c’est pas joli, joli… Bon je vous rassure, il s’agit plus de pensées furtives que d’un sentiment oppressant.

Pourtant, je le sais bien, la maternité ne sera pas un chemin pavé de roses, j’aurais comme tout le monde envie parfois d’étriper les prunelles de mes yeux et je me remémorerais avec envie mes grasses matinées. Mais qu’est-ce que j’ai envie de vivre ces moments…

En petit bonus, le clip de la chanson d’Emily Loizeau « Je suis jalouse », parce que je l’aime bien tout simplement.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Je suis jalouse ! »

  1. j ai une amie qui est enceinte et tant que je ne savais pas ça alliait depuis que je sais j ai perdu le sommeil je meurs de jalousie et j assume je l ai cacher mais je pouvais plus le garder por moi allors j en ai parler a mon homme qui m a reconforté mais c est dur a avaler croyez moi tres dur apres 3 fc

    J'aime

  2. Aujourd’hui, une collègue en congés maternité est venue nous présenter son bébé. Tout le monde s’extasiait autour du nourisson, c’était drôlement difficile pour moi. Et, là toute la jalousie est revenue d’un coup. J’avais tellement envie d’être à sa place, d’exhiber ma progéniture… Comme quoi c’est pas gagné !

    J'aime

  3. comme d’habitude, tu mets si bien les mots sur nos maux.
    cette jalousie, je pense que toute femme qui essaie de faire un bébé et pour qui ça ne prend pas du premier coup la ressent forcément.

    je ne suis pas en PMA, mais je l’ai ressentie aussi. pas systématiquement.
    je pense que ça dépend beaucoup de la personne et de la relation que tu as avec elle. et de la façon qu’elle a de l’annoncer aussi.

    J'aime

  4. J’ai les yeux qui piquent en lisant ce post et tous les commentaires, je crois que la jalousie avec la colère ont été pour moi les choses les plus difficiles à vivre.
    Bientôt 7 mois sont passés depuis le largage de la PMA après réussite du protocole de FIV,
    et je suis presque plus jalouse…. c’est dire comme ça rend fou toutes ces histoires.
    Je crois que c’est impossible de ne pas l’être, comment ne pas en vouloir quand on vous dit « tu te rends compte j’ai quand même mis 6 mois à tomber enceinte » alors que vous venez de vous rendre compte que la 6ème et dernière stimulation a encore échouée?

    Dans ce cas le « lacher-prise » est indispensable,
    tout ça me fait penser à une réponse elle aussi en musique : la chanson de Zazie j’envoie valser

    J'aime

  5. Je suis d’accord avec beaucoup d’entre vous. La jalousie agit par phase et a ses cibles.

    J’ai passé le week-end avec une copine enceinte et une autre m’a annoncé sa grossesse et je n’ai ressenti aucune once de jalousie pendant ces deux jours. J’étais bien, sereine, heureuse… et super fière de moi ! Comme quoi il ne faut vraiment pas désesperer.

    bizzz à toutes !!!

    J'aime

  6. Oh oui, moi aussi j’étais jalouse… Et l’autre jour, le hasard, je suis allée dans un magasin de meubles pour enfants, et c’était juste en face du laboratoire où j’avais fait toutes mes analyses, ces fichus FSH et autres, où mon mari a fait son spermogramme, le labo aussi où j’ai appris un jour que j’étais enceinte. J’étais plantée là, avec tous ces souvenirs, mon garçon de 2 ans 1/2 dans sa poussette et le petit de 6 mois dans l’écharpe, quand j’ai vu une femme arriver dans ma direction, et j’ai vu son regard… Et j’ai voulu l’arrêter, la prendre par le bras, lui dire « je sais, je sais, je sais exactement ce que vous ressentez, mais ne baissez pas les bras, un jour ce sera votre tour, continuez toujours d’y croire »… et je ne l’ai pas fait. Je regrette, je crois.

    J'aime

  7. Ha non c’est trop fort! je fuyais depuis un moment les forums et autres blogs sur LE SUJET… parce que bon, ça fait quand même 5 ans et 3 fiv que je le ressasse… et là, juste après avoir décidé que OK on y retourne (après une bonne pose).
    Je tombe sur ce blog !! welcome back in pma donc !! ( et super surprise la lecture de tes lignes ne me fait pas du tout flipper au contraire!!)

    Et moi aussi je suis jalouse, mais heureusement si je suis TRES jalouse des femmes enceintes dans la rue, je ne le suis pas pour mes amies, alors j’en profite et déverse en secrets tout mon fiel sur ses inconnues)

    J'aime

  8. Pour moi aussi, ça dépend(ait) beaucoup de la personne et un peu de la manière de l’annoncer. Mais en même temps, j’étais bien consciente que c’était super compliqué pour mon entourage parce que j’aurais voulu qu’ils prennent des pincettes, mais pas trop non plus pour pas me renvoyer à la face ma situation… bref, tout et son contraire! Pas simple… surtout qu’il y a peu de gens avec qui en parler et qui comprennent! Même mes parents n’ont pas compris pourquoi j’ai mal pris le message d’un de mes plus vieux copains m’annonçant la naissance de sa fille alors que j’ignorais qu’un bébé était attendu (ce que eux savaient, mais ils n’avaient pas jugé bon de me dire, parce que c’était confidentiel!)
    Tout ça finit par se tasser. Pourtant, bien que maman, ce matin encore, j’ai eu un pincement au coeur en apprenant qu’une connaissance attend un petit garçon pour cet été… mais c’est passé plus vite qu’avant. Et aujourd’hui, je sais que je ne suis pas jalouse de cette grossesse, juste que pour certains devenir parents soit plus facile et plus rapide que pour d’autres…
    Bonne continuation

    J'aime

  9. Ma petite soeur a mis au monde deux merveilleux bébés, à l’annonce desquels j’ai pleuré des litres, des tonneaux de larmes… et puis j’ai vu comme elle était malheureuse de me faire cette peine en vivant sa vie d’adulte, et j’ai pris les choses autrement…
    Mercredi matin, en salle d’attente de la PMA à l’hôpital, j’avais quand même bien les nerfs d’être dans la même salle que des ventres rebondis…
    Ma tolérance a des limites !

    J'aime

  10. Pour ma part, je crois que c’est par phases… (tu me diras, en ce moment, pas de fille enceinte dans mon entourage proche, alors ça va) je crois surtout que ça dépend de la personne enceinte… certaines m’énervent, d’autres moins… Pour les mères, non je ne suis pas jalouse. Une fois que l’enfant est né ça va. Etrange… en tous cas bon courage, l’attente c’est terrible, mais ça s’arrange au fil du temps. bisous

    J'aime

  11. je crois qu’avec le temps la jalousie s’est atténuée chez moi (elle me bouffait il faut bien le dire tellement elle était forte… il fallait bien que ça cesse…) j’en suis aussi à un peu plus de 2 ans d’essais… a plus de 3 ans d’envie…voilà… maintenant le pincement au coeur est toujours là (pourquoi pas moi?) mais je l’envoie valser avant qu’il ne prenne trop de place… après je ne te dis pas que je n’aurai pas de prochaine crise de jalouse hystérique… non je ne promets rien… mais j’ai l’impression que ce n’est pas pour si tôt… et je te souhaite d’en arriver là aussi (ou de tomber enceinte rapidement… ça serait encore mieux 🙂 )

    J'aime

  12. Que ça fait du bien de se sentir comprise, même quand je vous parle des aspects dont je suis le moins fière !!!

    A l’annonce d’une grossesse d’une proche, j’ai toujours un effet boomerang. Je suis contente pour elle (le boomerang part) puis je me rappelle ma situation (le boomerang me revient en pleine tête). C’est pas simple à gérer mais je crois que c’est être faite de chair, de sang et de sentiments que de réagir comme ça ! Sauf que d’habitude on le garde pour soi. Mais ça me fait trop de bien de vous en parler, quitte à passer pour l’aigrie de service !

    Courage à toutes, plein de bises

    J'aime

  13. Ohlala et dire que je pensais être la seule à ne pas me réjouir quand mes copines tombent enceinte et encore moins quand c’est une collègue (je ne lui parle plus du tout). Je sais que c’est puéril mais c’est plus fort que moi ca me tord de douleur de voir un ventre rond, d’entendre un nouveau né pleurer. Je me suis déjà retrouvée à pleurer à l’annonce de la grossesse d’une amie.
    Alors oui on est jalouse mais en même temps c’est pas d’un simple jouet dont on a envie, c’est d’un projet de vie, d’un bout de soi et de son amoureux, d’une envie de transmission, et d’un petit être qu’on tiendrait dans ses bras et qui nous tranporterait.
    Alors j’assume cela, et même parfois je dit à mes amies (trés proches) que ça me fait mal.

    Je nous souhaite plein de courage à toutes et à toi Lily qui est le lien entre nous.

    J'aime

  14. Moi aussi je suis jalouse… j’en suis pas fière mais c’est plus fort que moi ! Je me rends compte que je peux me réjouir quand une femme (même une amie !!) est enceinte seulement si je sais qu’elle a galéré !
    En même temps, la dernière personne de qui j’ai été jalouse parce qu’enceinte en C1 vient de perdre son bébé à 25 semaines… Et dire que je l’ai enviée… j’ai honte 😦

    J'aime

  15. On se fait à l’idée d’avoir un coeur tout noir, rempli d’envie et de jalousie… Des fois je suis même triste d’être triste d’être jalouse ! 🙂 (bien tordu!!).

    Par exemple, je ne me lève plus quand une femme enceinte arrive dans le wagon du métro, je fais un détour quand il y a une poussette en bas des escaliers.
    C’est horriblement mesquin… Bouh!
    Du coup, ne t’inquiete pas, c’est humain… Il va juste falloir faire avec ce sentiment…

    J'aime

  16. oui, on connait bien ce sentiment … et même si toute expérience nous enrichit, on préférerais s’enrichir avec d’autres expériences que la PMA …. j’en conviens .. à la base j’étais pas envieuse, mais la PMA (surtout au début) m’a rendu jalouse. c’est vrai que depuis qu’il y a de l’action (les traitements ) je suis moins attentive aux autres (et donc forcément moins jalouse ….)
    j’ai l’impression de porter un secret (être en pma) comme une secte réservée à quelques « privilégiées » et cela donne une force qui m’épate moi même …
    courage, j’ai trépigné durant l’attente ,et tout d’un coup c’est là … c’est rapidement là …

    un peu comme pour les vacances, tu les attends avec fébrilité et entre le moment où tu fais ta valise et tu pars à l’aéroport tu n’as plus le temps, c’est passé très vite …

    bon la comparaison vaut ce qu’elle vaut .. hein …
    côté femme

    J'aime

    1. Oulala ! Cela fait du bien de vous entendre … enfin un blog qui ne parle pas que d’hormone et de taux de réussite !

      Alors, pour l’anecdote et pour rester dans le thème de la jalousie, je suis en FIV 2 (ponction dans une dizaine de jours) et hier je suis avec mon mari, son frère et ma belle soeur …
      – belle soeur : alors, vous en êtes où des traitements ?
      – moi : euh … blablablabla
      – belle soeur : et c’est quand la ponction ?
      – moi : blablabla
      – belle soeur : et la réimplantation ?
      – mon mari : blablabla
      – ma belle soeur : bon … on espère que cela va vraiment marcher pour vous … car ça a marché pour nous !!!
      TRES GROS SILENCE
      – moi (dans ma tête) : elle peut pas avoir fait de FIV elle vient juste d’arrêter d’allaiter le premier (une grosse boule se forme au niveau de mon estomac …)
      – moi (tout haut) : ah, tu es enceinte ?
      -belle soeur : oui, on ne s’y attendait pas !
      – moi (les larmes montent mais je me maîtrise … je suis entre jalousie, colère et chagrin que je tente de cacher derrière des rictus un peu bizarres)
      – belle soeur et beau frère : blablabla sur la grossesse surprise et sur le bonheur que cela serait que nous soyons enceintes toutes les deux …
      – mari ( tout vert) : alors on prend notre vendredi et notre samedi …
      – moi : de quoi tu parles ?
      – mon mari : ben … de l’anniversaire de mes parents
      – moi (gênée car on a l’air de deux dingues mon mari et moi) : euh … et ça va …. tu supportes bien les premiers mois ?
      – belle soeur : je suis très fatiguée … mais tu dois connaître cela avec les hormones …
      – moi (dans ma tête) : euh … elle a peut-être oublié mais je suis pas enceinte … est ce que je suis vraiment en train de vivre ce que je suis en train de vivre ? elle est où la caméra ? …
      – moi : c’est l’heure de ma piqûre alors …
      – belle-soeur : on va vous laisser, blablabla
      La porte se ferme, j’éclate en sanglot ! Je me trouve moche d’être jalouse, les pauvres cela devait être si difficile à annoncer …

      Et bien aujourd’hui j’en rigole, et comme je n’aime pas me voir en femme jalouse et que je préfère être une peste et bien je les traite de pauvres « BIP » et cela me soulage énormément !

      Z.

      J'aime

      1. Comme je te comprends Zibounette. C’est pas toujours facile pour notre entourage, mais c’est tellement difficille pour nous !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s