Mes espoirs·Mes examens médicaux·Mon homme

Zenitude power

« Tout peut arriver. Vous pouvez ne pas ovuler comme l’un de ces deux follicules peut être celui qui fera de vous une maman. C’est au nom de ce possible que nous nous battons. » Je bois ses paroles. Je suis tombée sous le charme de Number two, de sa sérénité et de sa confiance. C’est mon maître Yoda à moi (bon il est quand même bien plus grand et plus beau) et moi, jeune padawan, j’essaie de suivre ses préceptes pour trouver la force qui conduit à la maternité (oui je vis avec un geek, ça influence mes références !).

Mais le jeune padawan que je suis a un léger problème avec le stress. Et le stress fait secréter des hormones qui inhibent celles de l’ovulation (c’est Number two qui le dit). Mon déplacement express à l’autre bout du monde pour le boulot et ma peur de l’avion ne sont pas étrangers à cette montée de cortisol. Cette tentative de FIV non plus, soyons honnête. C’est un peu le serpent qui se mord la queue: j’aimerais que cette tentative marche donc je stresse, je stresse donc j’empêche que cette tentative marche ! Il me faut donc sortir de ce cercle et (re)trouver le chemin de la zénitude et de la détente. Je me croyais pourtant plutôt cool, comme quoi on arrive très bien à se leurrer soi-même.

Face à ce constat, Number two s’est tourné vers mon homme pour lui dire : « c’est votre rôle, monsieur, d’aider votre femme à se détendre et de la mettre dans les conditions d’une ovulation sereine ». J’ai adoré. Mon geek de mari a alors répondu, tout penaud: « euh, je vais faire ce que je peux ! » Depuis, la petite peste que je suis lui rappelle tous les quarts d’heure qu’il ne faut pas me contrarier…

A ce rythme, la ponction, si elle a lieu, ne se fera pas avant le 21 juin. D’ici là, le prochain contrôle est prévu mardi. Je suis ressortie de chez Number two avec une ordonnance d’Orgalutran et de Ménopur (les filles, je vais avoir besoin de vos conseils pour le fameux mélange!). Le principe est simple: le follicule grandit tout seul comme un grand jusqu’à 14mm et ensuite la médecine reprend la main pour contrôler la croissance du follicule et le moment de l’ovulation. Et oui, je ne vais pas échapper à quelques piqûres, finalement.

Allez, je vous laisse, je vais aller me détendre…

Publicités

11 réflexions au sujet de « Zenitude power »

  1. ah la la… le cercle vicieux du stress, les questions qu’on se pose… dur d’être serein en pareilles circonstances ! bisous & bonne détente

    J'aime

  2. Profite bien de ton statut de Fivette 😉 Moi j’ai surtout profité après la ponction. (ceci dit j’étais pliée en 2)… Mais c’est si agréable de se faire servir 😉 Bisous et je pense fort à toi

    J'aime

  3. je viens ici reprendre une dose d’optimisme, après un rdv PMA ce matin qui m’a rendu mon pessimisme habituel…
    Impossible de faire une FIV à une femme de mon poids, perdez 15 kilos et on se revoit… je ne serai toujours pas mince après, mais je serai ponctionnable… !
    je te souhaite une FIV zen et efficace, Lili, qu’elle vous apporte à tous les deux les bébés que nous espérosn toutes tant 😉

    J'aime

  4. l’ostéo que je vois croit, comme beaucoup, aux effets de la respiration. Et plus encore sur la bonne vascularisation du « petit bassin » qu’entraîne la respiration par le ventre (on bloque le gonflement des poumons à l’inspir et on gonfle le bidou). En plus une dizaine d’inspirations comme ça, le soir en se couchant, ça décontracte pas mal. A voir…
    Sinon, un autre toubib dans des circonstances pas tendres m’avait conseillé de faire dans la régression: prescription des films rigolos, des BD sympas (génie des alpages) et des bouquins du même cru.
    Bref, pour le stress, je ne suis pas championne.

    Etape par étape, et surtout « Roma non fiu fato en un giorno » (Rome ne s’est pas faite en un jour), disait lao-tseu (euh???)
    Bonne soirée

    J'aime

  5. Ton number two a l’air fantastique!!! Quelle chance ils ne sont pas tous aussi positifs et à l’écoute.
    Ce qui est incroyable c’est que mon homme et moi avons eu une rendez-vous avec un medecin biologiste (en vue de l’insémination) et il a également tenu les même propos à mon homme : « Il faut qu’il vous soyez son coach en zenitude, tempérez les choses, relativisez pour 2… ».
    Et depuis… c’est Monsieur qui est stressé et c’est moi qui tempère!
    N’empèche c’est comme tu le dis le serpent qui se mord la queue, et ca stresse encore plus de faire ce constat 😉
    Allez plein de courage pour la suite et plein de courage à ton homme qui va devoir prendre sur lui…

    J'aime

    1. Je suis complètement d’accord. Plus on me dit de ne pas stresser, plus je stresse. Je ne sais pas bien comment on s’en sort…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s