et surtout des brouettes

L’ironie du sort ne me fait pas rire

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh… J’ai les boooooooouuuuuuulllllllesss !!!!! Donnez-moi un punching ball pour que je me défoule… Le sort s’acharne… Je suis en train de le produire, cet ovule de compétition qu’on traque depuis si longtemps… mais y’a personne pour faire la FIV. Le labo ne reprend ses activités que lundi. Trop tard !! Rien qu’en écrivant ces mots, j’ai de nouveau envie de hurler…

Evidemment, rien de tout cela n’était prévu. Number two m’avait donné rendez-vous au premier J-15 après ses vacances et les miennes. L’objectif : me prescrire des hormones en phase lutéale pour ralentir mon corps qui a tendance à s’emballer trop vite. Une manière d’augmenter nos chances pour la prochaine tentative de FIV-NAT le cycle suivant. Pour savoir où j’en suis de mon cycle, il me fait une rapide écho pelvienne. Et là, surprise. Mon ovaire gauche, vous savez celui qui était censé ne plus fonctionner après l’ablation d’un kyste endométriosique il y a un an et demi, a produit un follicule de 18 mm. Mon endomètre a poussé comme jamais… L’ovulation est imminente. Un cycle parfait, selon Number two… Mais pas dans le bon timing. Si lui a repris, ce n’est pas encore le cas du laboratoire qui procède à la FIV. On ne peut rien tenter. Je crois que j’aurais préféré ne pas savoir.

Number two a essayé de me rassurer tant bien que mal. « Au moins, on sait de quoi vous êtes capable. » Et je suis repartie de chez le médecin sans prescription d’hormones. Mon corps vient de prouver qu’il pouvait se débrouiller seul.

Sans stress, sans pression, sans perspective et après un mois de vacances, j’arrive donc à produire l’ovule qu’il nous faut. Nous n’avons plus qu’à mettre nos vies professionnelles entre parenthèses le temps de faire un enfant et à nous retirer dans un lieu paisible loin de toutes sources d’énervement… Bon, ce n’est guère possible mais tout ça me pose de sacrées questions sur mon mode de vie, mon rapport à mon corps, les progrès que j’ai encore à faire en zénitude…

Voilà.

Je suis partagée entre l’exaspération la plus totale (« mais qu’est que j’ai fait pour mériter une telle malchance? ») et l’euphorie (je suis capable de produire l’ovule qu’il faut avec l’ovaire qui était censé ne plus fonctionner. Qu’est-ce que ça va être avec l’autre ?). Pour le moment, cette incroyable péripétie me redonne surtout un formidable espoir. Comme quoi, je suis une indécrottable optimiste…

Sur ce, je vous laisse. On a un week-end chargé… On va continuer de croire au miracle, oublier les trompes bouchées et autre endométriose de mes deux et se concentrer sur la méthode naturelle. Sait-on jamais, le sort pourrait arrêter de nous en vouloir et nous faire une fleur. On l’a bien mérité, non ?

Publicités

19 réflexions au sujet de « L’ironie du sort ne me fait pas rire »

  1. Pu-naise!! Je comprends ta frustration et ton énervement…
    Mais c’est tout de même super positif ça!
    J’espère que le week-end s’est bien passé…

    Biz et garde le cap!

    J'aime

  2. Et même plus : c’est peut-être un regain de vitalité, une bonne amorce à venir… Comme quoi les vacances, hein. Et puis, le travail, (je ne sais pas exactement ce que tu fais, mais j’imagines bien) ben oui, c’est plutôt anxiogène et pas relaxant, au moins. Et oui, ça fait poser des questions sur la vie qu’on mène.
    Mais quand même, la nouvelle est bonne, et celui qu’on croyait inactif se révèle enfin…
    Bravo!

    J'aime

  3. argl, je comprend que tu aies les boules. encore une belle illustration de la fameuse loi de Murphy…

    le positif, c’est que tu sais maintenant que tu peux produire un bel ovocyte, il n’y a pas de raison que ça ne se reproduise pas pour les prochaines tentatives.
    un peu zenitude pour la suite donc ?

    et puis je croise forts les doigts….

    bisous.

    J'aime

  4. Raaaah, même si je suis consciente que c’est rageant, frustrant et sans doute plus encore que ce labo soit fermé (non mais quelle idée!), je ne peux m’empêcher de d’avoir un grand sourire en pensant que c’est aussi une super méga bonne nouvelle ces 18 mm et que çà augure de bonnes choses pour la suite !

    J'aime

  5. j’ose pas te dire bonne bourre, hein, mais en fait, si, j’ose. 😉 Plus sérieusement, je comprends ton énervement. Mais c’est tout de même super positif, cet ovule parfait.

    J'aime

  6. je comprend que tu ai les boules
    c’est clair que c’est une bonne chose d’etre arrivé a ce stade toute seule sans le savoir, mais purée que ca tombe mal !!!!!!!
    j’espere que dame nature va continuer ce chemin qu’elle a commencer sur ce cycle et t’emmener vers le miracle tant attendu !!

    J'aime

  7. Merci pour vos petits mots. Ca fait du bien… Je suis quand même bien dégoûtée… Je ne sais pas si et quand l’occasion se représentera.

    J'aime

  8. C’est une bien jolie surprise que t’a réservée ton ovaire gauche! C’est super encourageant pour la suite!
    Allez, on essaye de garder les réserves de zénitude engrangées pendant ces vacances…
    Plein de bisous!!!

    J'aime

  9. Comme quoi un peu de vacances et ton corps repart. Reste à tenter la fécondation au naturelle et si tu nous fais un positif alors j’ouvrirai les bouteilles de bières et je ferai un apéro en ton honneur avec photos à l’appui 😉
    Donc pour la suite je te dis un gros MERDE !!!!!
    Biz

    J'aime

  10. Oh oui, vous le méritez!!!
    Je sais que c’est facile à dire pour nous, mais moi je trouve ça très positif! Notre corps est plein de surprises.
    Je vous embrasse très très fort et bon week-end…

    J'aime

  11. Bien sûr que vous l’avez bien mérité, et apparemment notre corps est capable de pas mal de choses dont nous sommes totalement inconscient!!!
    Pense à tous ces sportifs extremes, en apnée, ou dans une atmosphère très pauvre en oxygène, se surpassant sans cesse, et bien bravo, toi aussi tu te surpasses, et ton corps t’encourage et ne te laisse pas tomber! C’est un grand message d’espoir, pour toutes!
    Passe un bon week-end plein d’NRJ positives!

    J'aime

  12. Put… C’est une excellente nouvelle mais comme cela est rageant… En plus 18mm c’est drôlement bien, je n’en suis jamais arrivée là toute seule…
    Donc, tu peux garder confiance pour la suite… Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s