et surtout des brouettes·Mes désespoirs

Un mur de plus

Je viens de me prendre un mur. En pleine poire. A pleine vitesse. Et ça fait mal, bigrement mal. Seul soulagement, je n’inscrirai pas la GEU (Grossesse extra-utérine) à mon palmarès PMA. L’oeuf est bien au milieu de l’utérus mais il a arrêté de se développer au bout de 20-22 jours, la semaine dernière donc.  Ironie du sort, je l’apprend deux ans presque jour pour jour après ma première fausse couche. Je vous l’avais dit : la rentrée ne me porte pas bonheur. Je me demande bien ce qui me porte bonheur d’ailleurs…

Et tout cela n’est pas bien normal, vous vous en doutez. Je vais pouvoir ajouter « fausse couche à répétitions » à mon dossier médical déjà bien rempli. Il va falloir comprendre avant de se relancer dans une nouvelle tentative de FIV. Number two a parlé de différents examens: bilan immunologique, caryotype, hystéroscopie, sans vraiment faire le détail des réjouissances.Il est fort possible que non seulement je ne possède plus beaucoup d’ovules, mais qu’en plus ce soit des ovules de merde. Merci l’insuffisance ovarienne. Dans ce cas, le don serait la seule option. Autre hypothèse sympathique : un utérus hostile. Les conséquences seraient pire encore… Nous en saurons plus dans les prochains mois… Je préfère ne pas trop y penser.

Mais avant tout ça, il faut vivre la fausse couche, à une date encore indéterminée cette semaine ou la semaine prochaine. Je ne veux pas de curetage. Ras le bol de passer sur le billard. Tant pis si c’est long, je préfère attendre. Sous surveillance évidemment. Je revois Number two en fin de semaine prochaine.

Voilà.

Je vais vous passer le couplet sur la vie est injuste. Elle l’est. Je voudrais bien crier ma haine mais je ne sais pas à qui l’adresser. Mais le plus terrible dans tout ça, c’est que j’ai l’impression de revenir à un état « normal ». La tristesse, la colère, les examens de prévu. La routine quoi. Ce n’est pas le premier mur que je me prends dans la figure. Je connais mon mode d’emploi. D’abord pleurer, beaucoup. Se mettre dans une bulle pendant quelques jours. Puis beaucoup de boulot, beaucoup d’amis, beaucoup d’amour. Aucun moment d’inactivité pour ne pas gamberger et peu à peu remonter la pente pour trouver la force de passer par dessus le mur… et poursuivre le chemin vers la maternité.

Edit: merci pour vos messages, d’où que vous veniez. Ce serait encore pire sans vous. Je vous embrasse.

Edit2: à relire mon billet, je voudrais apporter une précision. Number two a évoqué l’hypothèse d’une mauvaise qualité des ovules. En revanche, l’utérus hostile c’est moi qui l’imagine après avoir regardé le dernier épisode de Grey’s anatomy…

Publicités

64 réflexions au sujet de « Un mur de plus »

  1. Je suis triste pour toi, moi aussi je dit comme toi la vie est injuste et c’est ca la virite, on peux pas dire autrement devant ces circonstances.
    Et voila je vais te parler de mon parcour qui m’a rendue malade, j’ai passee 7ans de calvere depuis mon mariage a ce jour, j’ai fais deux grossesse extra uterine, j’ai fais six tentations de FIV qui sont termine par echec, et voila cette annee j’ai fais recour au don d’ovules, en mars 2010 j’ai fais FIV avec don d’ovules finalement c’est termine par une grossesse, oh!!!!!!!!!!!!!!! quelle joie de tember enfin enceinte, et apres l’echographe le medecin me dit felicitation des jumeaux, quelle joie d’avoir cette nouvelle, mais malheureusement j’ai oublier que je suis pas comme les autres femmes chanseuse dans la vie, et apres 6 mois de grossesse j’ai fais une fausse couche tardive a 23 semaines, ce jour la j’ai bien compris que je suis deteste par dieu et vraiment la vie injuste. Et maintenant je suis devant un mur. J’aimerai bien me contacter dans mon adresse e-mail qui est le suivant: danielmed68@yahoo.ca

    J'aime

  2. Quand j’ai lu ton dernier post sur l’iPhone, j’étais dans la salle d’attente de la clinique Eugin à Barcelone pour faire un transfert d’embryons. A 41 ans, avec mon mari, on a décidé de zapper la FIV pour gagner du temps et de passer directement au don d’ovocytes. Je n’ai pas spécialement envie d’avoir un enfant 100% biologique au vu de mes antécédents familiaux. Au contraire, je suis heureuse d’avoir un paquet-cadeau-surprise, du sang neuf en quelque sorte. Oui, je sais, ça paraît peut être bizarre de dire cela mais je vais peut être échapper à l’angoisse face à la trisomie et également à la peur d’avoir un enfant qui pourrait hériter des pbs de santé de ma mère ou de mon frère. J’en suis même soulagée. Alors voilà, depuis le 20 octobre, j’ai eu un transfert de 2 embryons. Je dois attendre le 3 novembre pour savoir si je enceinte. Au cas où ça ne marcherait pas à la 1ere tentative nous avons encore 2 embryons congelés. J’étais très émue lors du transfert, j’ai pleuré de bonheur en plein « travail ».
    Voilà, tout ça pour te rassurer, quelque soit la manière, tu seras maman un jour, courage, bises

    J'aime

  3. J’ai fait la batterie de tests dont t’a parlé ton médecin (je déplore juste que l’on ne me l’ait pas prescrit avant l’âge de 41 ans !)… Certes ça prend un peu de temps, ça coûte aussi mais au moins on a une explication. Ça aurait pu me suffire dans mon cas.
    On a identifié grâce à ça deux problèmes, l’un sanguin, l’autre dû à mes nombreux curetages. 9 mois après, j’étais opérée. Le destin est étrange, j’avais baissé les bras et décidé de ne pas faire cette opération. C’est ma soeur qui m’a poussée à la faire. Il se trouve que je suis tombée enceinte 6 mois après l’opération. Alors que j’avais arrêtée la pilule pensant être définitivement « irreproductible » ! J’entre bientôt dans le 7e mois,

    Cette histoire pour que tu t’accroches et continues à gravir toutes ces petites étapes… Malgré les murs successifs que tu te prends…

    J'aime

  4. Bonsoir lily,
    J’ai connu ton blog il y a quelques semaines seulement par une amie. J’ai lu tous tes messages depuis le premier et ils m’ont fait tour à tour sourir, rire, ému même pleurer. Je suis moi même surprise de voir à quel point sans se connaitre(tout comme avec toutes les filles qui laissent des messages), notre pint commun qu’est la PMA nous rassemble, je découvre là un véritable réseau de soutien et d’entraide et ressent tout à coup une certraine appartenance à un groupe. Moi aussi je suis encore sur le quai, attendant ma 2è fiv car la 1è et les deux tec qui ont suivi n’ont pas marché. Déjà 2ans d’infertilité…
    Je suis très triste pour toi, que te dire? je sais que les mots même si ils réconfortent ne guérissent pas, il n’y a que le temps qui peut faire son oeuvre même si paradoxalement, le temps est notre ennemi à toutes… Je choisi donc juste de te dire courage et surtout ne perds pas espoir .
    Avec beaucoup de tendresse, marie

    J'aime

  5. Je suis dans ton cas, l’insuffisance ovarienne comporte souvent un problème de qualité des ovules, pas que de quantité. Et là, peu d’espoir car on ne sait pas amélioré leur qualité. 7 ponctionnés, 7 fécondés, 7 hyper fragmentés (d’où le problème de qualité) et pas de transfert.
    Voilà, je suis exactement comme toi, à la ramasse, engluée, et fatiguée. Mon parcours estle même : on pleure, on s’active pour oublier et on repart. Lentement, et un peu plus cabossée.
    Mais, il reste un mais, toujours

    J'aime

  6. Ton histoire me touche et je suis bien peinée par ce qui arrive. Je vous envoie tout mon courage pour que vous trouviez la force pour la prochaine fois. Ca va marcher.
    Bisous

    J'aime

  7. Bonjour ,
    je ne sais par quel mot clé tapé sur google je suis tombée sur ce post , balance je crois , je ne connais pas ton histoire , mais je peux te dire qu’après plusieurs années à trouver la vie injuste , des examens médicaux , 5 fausses couches …. je suis maman de trois adorables enfants et j’ai presque aujourd’hui oublié ce dur chemin . Je me souviens que la vision d’un ventre rond m’était insupportable , je souviens que je pleurais quand mon neveu disait « maman » par erreur . Tu verras , cela marchera , et tu veras que la vie est belle , garde confiance
    mes grossesses s’arrêtaient à 2 mois , j’ai dû prendre de l’aspegic qui a fluidifié le sang pour mieux irriguer l’uterus , comme les cardiaques . Je suis aussi allée voir un guérisseur ( ben si !! ) à Guingamp , qui m’a dit après 6 ans de galère , c’est pour le moi prochain , ET bien un mois après Pierre était dans mon ventre , hasard ???? Salomon , il s’appelle ce brave monsieur . Bon courage , tiens bon
    j’ai une amie qui a aussi été voir un magnétiseur sur Saint brieuc , elle était en ménopause précoce et monsieur avait les spermatos pas vigoureux ,e t bien cela a marche

    J'aime

  8. Pour être passée par ton parcours, je te donnerais les conseils d’une amie maman au bout de 5 FIV qui m’a bien aidé quand je me tapais le chemin de croix : il faut être une machine et enchaîner les traitements (je suis persuadée que c’est grâce à ma première FIV et à ses hormones que la 2ème a fonctionné deux mois après), et ça finit TOUJOURS pas marcher, et en moyenne au bout de 4 fois (c’est pour ça que la sécu en rembourse 4). Perso le lendemain de chaque FIV, je reprenais RDV direct avec mon médecin le mois suivant pour avoir un programme devant moi au cas où ça foire…. Courage, ça va marcher !

    J'aime

  9. c’est une nouvelle épreuve mais faut garder courage et volonté, en attendant, prenez le temps de digérer, de vous remettre pour être encore plus pêchus la prochaine fois, faut regarder loin devant…

    J'aime

  10. Les yeux qui piquent et le coeur qui se serre en lisant votre article!
    Aucun mot ne peut être assez fort pour vous souhaiter le courage nécessaire pour franchir ce mur qui je l’espère sera le dernier!

    J'aime

  11. Y’a rien à dire d’autre que merde, fait chier. C’est bien normal que tu t’écroules momentanément. Il va te falloir aller chercher encore des ressources au fond de toi pour remonter à la surface, mais tu y arriveras, tu l’as dit, tu en as malheureusement l’habitude…. Toutes mes pensées encourageantes se tournent vers toi… Je t’embrasse fort.

    J'aime

  12. il faut faire tout ces exams et ces recherche avant de retenter une fiv
    j’ai une ami qui a un probleme d’immunité, en gros son corps considere tout foetus comme organse externe et donc le rejette
    là elle est enfin enceinte depuis 6 mois, et en etant sous cortisone, ca peu etre une solution, a voir, eventuellement poser la question

    j espere qu’il vont trouver ma belle

    je t’envoi des milliers de bisous

    J'aime

  13. Merde, je suis vraiment et sincèrement désolée pour toi, pour vous. Mais tu as raison de t’accrocher et de penser que vous serez parents, un jour. Je pense bien à toi en attendant et me permets de t’embrasser.

    J'aime

  14. Je te soutiens dans ta douleur. Et je comprends ta détermination, j’essayerais par tous les moyens que nous permet la science, tout comme toi, si j’étais à ta place. Bises.

    J'aime

  15. Merci encore une fois pour vos messages. Chaque chose en son temps. Nous repartirons « au combat », nous n’avons pas d’autre choix, mais pour le moment, il faut digérer la nouvelle.

    bisous

    J'aime

  16. Que dire ? Comme les autres, je suis triste pour toi, pour vous deux… et pour cet embryon qui n’aura pas la chance de vous avoir pour parents.

    Courage, le prochain s’accrochera… Je croise les doigts…

    Une qui lit et qui n’ose pas arrêter la pilule, de peur de ne pas tomber enceinte.

    J'aime

  17. Prends ton temps pour récupérer physiquement et émotionnellement…
    J’ai déjà fait un post pour parler du temps qu’on attendu mes parents avant que j’arrive (je préfère pas le dire car je sais pas si c’est rassurant car c’est assez long 😉
    Même avec tous les problèmes du monde je suis arrivée! et c’était à la rentrée… je ne te connais pas mais je pense à toi ce soir…

    J'aime

  18. Je ne peux qu’imaginer la violence du « mur » et pense très fort à vous, même si ta référence à l’utérus hostile me conforte dans l’idée que oui, tu dépasseras cette nouvelle épreuve.
    Appelle quand tu veux…

    J'aime

  19. Courage Lily, on est beaucoup à te lire en silence et à espérer que cette (longue) histoire se termine bien : « et ils eurent un enfant ».

    Prends soin de toi, trouve-toi des objectifs à court terme et n’oublie pas qu’on est plein à t’encourager, en pensée…

    Bises

    J'aime

  20. Juste un message de plus mais une grosse pensée à une inconnue qui me touche, qui nous touche toutes et tous. Soyez forts, le bonheur n’en sera que plus grand quand il arrivera. Et il arrivera, j’en suis persuadée.

    Bises qui claquent

    J'aime

  21. C’est terrible… et comme je te comprends (même si nos situations sont différentes)… moi aussi j’ai l’impression de retrouver ma vie « normale » triste et en pma… vivement le remonte-pente ! je t’embrasse fort…

    J'aime

  22. Parce que la pente est rude, raide et longue à remonter, je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite. Pour tenter de te redonner le sourire, je suis allée chercher une réplique du Docteur House:
    « House à Foreman : Allez, il est où, votre sourire ? Ce beau sourire qui ensoleille toute la planète sans contribuer au réchauffement climatique. »

    J'aime

  23. Je me permet de vous laissez un commentaire car je suis tomber sur votre blog qui me rappel mon histoire, bien qu’elle ne soit pas tout a fait comme la mienne car j’ai eu un petit garçon sans probléme il ya 2 ans apres 4 mois d’arret de ma pilule.
    Nous voulions lui donner une petit frere ou une petite soeur et là le verdict est tomber apres un parcours en PMA au bout d’un an et 3 FC.
    AMH plus que basse, insuffisance ovarienne du haut de mes 24 ans, qu’elle claque.
    Ma gynéco de pma était formelle je devais passer par les IAC pour avoir ce deuxiéme apres un traitement pour stimulation des ovaires.
    Je devais commencer mon traitement en janvier 2011 et contre toutes attentes, je suis tomber enceinte naturellement.
    Encore fallait il que bébé s’accroche. Apres tous les examens Bilan génétique, bilans sanguins, hystérosinpalgographie, biopsie de l’endometre et j’en passe, aucune cause trouver a mes précédentes FC.
    Je suis donc sous Utrogestan 200 matin et soir. J’ai une chance inouie car bébé est tjs là avec un petit coeur qui bat bien et j’ai d’apres mes gygy passer le cap des FC.
    La vie est injuste, certaines tombe enceinte en claquant des doigts et d’autres galere pendant des années.

    Je vous souhaite bien du courage.

    Je connais les dégats de la pma, donc si vous voulez parler vous avez mon adresse mail.

    Affectueusement. Leslie

    J'aime

  24. Quelle injustice c’est sur!
    Attendre tout ce temps et faire une FC. Pour en être passée par là (avec moins d’attente que toi), je comprends ta douleur et l’envie de crier ta haine.

    Je te souhaite beaucoup de courage.
    Gros bisous

    J'aime

  25. Courage !
    C’aurait été vraiment extraordinaire que ça marche à la première FIV.
    Repose-toi, reprend des forces, et on s’y remet dès qu’on a identifié le problème (si problème il y a, parce qu’il me semble que beaucoup de femmes font des fausses couches sans avoir de problème particulier).

    J'aime

  26. Pourquoi ??? Pourquoi cette injustice de la vie ?

    Alors oui, beaucoup pleurer, évacuer, soufler, respirer à fond. Analyser, comprendre. Et repartir, repartir vers un autre avenir, vers un autre espoir.

    Courage pour ce mauvais moment à passer.

    Confiance dans un futur meilleur, pour trouver enfin … De toute façon, il y a une certitude, vous serez parents, pas demain mais après demain.

    On ne se connait pas mais je vous embrasse et pense beaucoup à vous.

    J'aime

  27. Je suis vraiment désolée ma petite Lily.
    Je ne trouve d’ailleurs pas les mots pour te consoler. J’ai l’impression que ça serait vain.

    Gros bisous à toi et ton homme

    J'aime

  28. ca me rend triste d’apprendre ça pour vous
    mais restez fort si je peux me permettre de vous dire ca
    je me doute que c’est super dur mais ne baissez pas les bras…
    tu l’auras ta chance de retomber enceinte je dis ça parce que tu l’as était… c’est qu’il y a toujours une part d’espoir !

    je croisse toujours les doigts pour vous et j’espère que le bonheur arrivera très vite je te le souhaite !!!

    J'aime

  29. Je suis très triste pour vous.
    De voir ce magnifique espoir s’en aller.
    Il faudra de la force pour repartir et je vous souhaite beaucoup de courage.

    J'aime

  30. Beaucoup de courage, un jour tu tiendras un enfant, ton enfant (et peu importe comment il sera arrivé) dans les bras et tu verras que tout ce que tu as vécu sera alors une richesse…Difficile à dire maintenant mais je suis sûre que tout cela aura une issue heureuse.
    Pour l’instant, je partage ton constat: c’est pas juste et comme dit dans le dernier épisode de GA: « Sometimes biology sucks »

    J'aime

  31. Ton parcours me touche et ressemble beaucoup au mien…Je suis actuellement dans la phase « se mettre dans une bulle » après avoir appris la semaine dernière que mon insuffisance ovarienne s’est aggravé et que mon seul espoir de devenir maman est le don d’ovocyte…
    C’est vrai qu’avec le temps les sentiments de tristesse, d’injustice ou encore de colère semblent être des sentiments normaux…
    Je t’envois plein de pensées. Bon courage.

    J'aime

  32. Je suis vraiment désolée pour vous et je me permets de vous envoyer quelques baisers de réconfort. Je suis sûre que vous atteindrez votre but malgré les murs qui se dressent devant vous.

    J'aime

  33. Je suis navrée de ce que je lis ce soir… Il n’y a pas de mots susceptibles d’alléger ta colère et ta peine aujourd’hui, mais dans quelques jours tu commenceras à les entendre et peu à peu ils t’aideront à reprendre courage et confiance pour repartir tête baissée. C’est terriblement injuste mais tu es une battante et tu vaincras ! Prenez soins de vous, toi et ton homme, toutes mes pensées vous accompagnent.

    J'aime

  34. Lily,
    Juste pour te dire de reprendre courage, après quelques jours…
    Et dis-toi bien, ce qui m’a été confirmé par plusieurs gynécos PMA (je suis concernée aussi par la question), que amh et fsh = reflet de la quantité d’ovocytes, mais c’est l’âge qui indique leur qualité. Et tu es jeune, alors s’il y a bien des femmes qui mettent au monde un premier enfant à 40 ans passés, garde espoir. Je t’assure!

    J'aime

    1. J’ai 43 ans, fait un curetage le mois dernier et espère espère espère encore… même si nos parcours sont tout à fait différent, devant une telle adversité, on se sent semblables.

      De tout coeur avec toi

      Bises
      maricée

      J'aime

  35. Je suis tellement triste pour vous… Tu l’exprimes si bien, cette injustice. Mais non, ton utérus n’est pas hostile. Rien n’est plus accueillant que l’utérus d’une galérienne. Vous attendez ce bébé comme aucun couple « fertile » ne peut l’attendre. Il y a tant d’amour et de patience et de courage dans votre parcours….. Peu de parents ne pourront se targuer d’avoir autant attendu et voulu un bébé. Je vous souhaite une énergie et un courage hors du commun, mais vous en avez déjà tellement fait preuve. Votre ariane 14 va arriver, c’est sûr, vous le méritez tant. Je vous envoie ton mon courage, toute ma force et toutes mes pensées.

    J'aime

  36. Prends le temps de passer par dessus ce mur, prends le temps de pleurer et de crier ta haine à tous, peu importe s’ils n’ont rien fait… Toi non plus tu n’a rien fait, et tu n’es pas préservée pour autant…
    La force, le courage, la détermination ne partent jamais bien loin, et jamais bien longtemps… tu as le droit de faire une pause sans tout ça …
    A très vite…

    J'aime

  37. ah! Cette histoire d’uterus hostile, quand même c’est un peu trop fort de café! J’espère que les diagnostics seront les meilleurs possible et que vous pourrez vite reprendre le chemin qui vous y mène, c’est sûr, à cette vie de parents!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s