et surtout des brouettes

Spoutnik est parti…

Spoutnik est parti… Doucement. Sans faire trop de bruit. Comme s’il avait peur de déranger. Quelques jours à peine après l’annonce de l’arrêt de son développement. Du coup, j’ai eu du mal à réaliser. Je m’attendais à des crampes douloureuses, à une violence… qui n’a pas eu lieu. Je pensais savoir exactement le moment où il sortirait de moi. Mais il n’en a rien été. J’ai eu des sortes de règles. Ni plus, ni moins. Je n’étais même pas à un mois de grossesse, il est vrai. Vendredi, l’échographie est venue confirmer qu’ « il n’y avait plus rien ». Un moment difficile mais un véritable soulagement aussi. Pas de curetage. La page se tourne sans nouvel incident. Spoutnik est parti sur la pointe des pieds.

Comment je me sens ? Fatiguée. Physiquement et moralement. Il faut une telle énergie dans un parcours PMA, une telle volonté pour affronter ces montagnes russes que j’ai les batteries à plat. Number two m’a prescrit du fer pour me refaire une santé mais il va me falloir un peu plus que cela, je crois. J’ai besoin de temps. Du temps pour laisser l’espoir grandir à nouveau et prendre toute la place aujourd’hui occupée par le doute. Du temps pour récupérer, pour digérer. Et ça tombe bien, du temps j’en ai un peu devant moi. Avec les nouveaux examens que je vais devoir subir (j’y reviendrai dans un prochain billet), nous ne nous lancerons pas dans une nouvelle tentative de FIV avant janvier-février. Mais Number two s’est montré rassurant : les résultats de cette première FIV restent encourageants. Malgré tout.

Publicités

27 réflexions au sujet de « Spoutnik est parti… »

  1. Que c’est douloureux de te lire … moins que ta douleur présente certainement, mais on se sent si solidaire….
    Je t’embrasse et te souhaite plein de courage qui reviendra très bientôt….

    J'aime

  2. Laisser le temps du deuil. Refaire de la place à la « positive attitude ». Refaire le plein d’energie pour aborder la prochaine fiv et entre temps penser à soi, penser au couple, vivre… prends soin de toi dans cette période de reconstruction.

    J'aime

  3. Ben oui, c’est dur à passer. Je n’ai pas pu faire de FC, puisque les embryons étaient trop fragmentés pour faire un transfert, après 5 semines de traitement qui ont fini de m’achever. Et c’était dur aussi de remonter la pente. j’ai une amie, pas de problémes de fertilité, non, mais de FC fréquentes et avancées : à 5 mois. Ben je l’envie pas, c’est terrible, à chaque fois!
    Je fais faire un autre essai, le biologiste a convaincu Dr Housette de remettre ça. Je vais le faire, cet essai, mais je commence mon deuil, aussi: j’ai un enfant, je n’en aurais qu’un. Terminé. Je vends ce week end tout le matos de puériculture conservé toutes ces années, je ne veux plus les voir.
    Mais je te suis et t’encourage : tu n’as pas le choix de faire ça, dis-tu. Si tu pourrais renoncer et tu ne le fais pas.
    Avec toi, encore et encore.

    J'aime

    1. C’est une excellente nouvelle ce nouvel essai. Il faut y croire jusqu’au bout. Et je suis d’accord avec toi, aucun échec n’est facile à vivre, peu importe à quel moment il arrive.

      J'aime

  4. Bonjour Lily,
    Je m’immisce doucement dans tes récits.
    Prends soin de toi en attendant la suite, surtout repose ton corps et ton esprit.
    Je te souhaite d’arriver vite au moment où la phrase la plus importante de ce post sera l’encouragement de ton gyné.
    Bises

    J'aime

  5. Je suis triste pour toi, ce doit être un tel flou ds ta tête, tu dois te sentir si épuisée…
    J’espère que tu iras mieux d’ici la prochaine FIV.

    J'aime

    1. C’est déjà du courage de l’écrire noir sur blanc, et d’admettre cette situation…. Je t’avoue que je « survole » tes derniers articles, d’une parce que c’est comme si je connaissais déjà tout ça, et de deux parce que je sais que tu n’as malheureusement pas le choix… J’attends que les jours soient meilleurs à l’intonation de tes écrits, et en attendant, je te souhaite de ne pas penser, pas trop…. Et mine de rien, janvier-fevrier arrivera bien vite, alors vas-t-en, mainenant, profitez de vous deux, seuls, et loin….
      Et résultats encourageants ou non, tant qu’il y a des tentatives dispo, on les tente, d’où leur nom…
      A bientôt, prends soin de toi, ne pense pas…
      Je t’embrasse!

      J'aime

  6. Mon Spoutnick est parti tout doucement aussi et c’était bien comme ça…Il a raison number two, c’est encourageant… malgré tout. C’est certainement trop tôt pour toi pour l’entendre… Mais l’espoir renaîtra, tu verras…. Plein de baisers…

    J'aime

  7. Je vous souhaite de la tranquilité pour recharger les batteries et repartir en forme sur le chemin de la PMA. Ca ne peut que marcher une prochaine fois!
    Prends bien soin de toi, tu le mérites!
    Biz à vous deux

    J'aime

  8. Encore touchée par votre simplicité dans cette acceptation de l’inacceptable ou de l’insupportable car vous êtes forte (sans oublier votre compagnon), vous nous le prouver à mainte reprise en contant votre aventure qui je l’espère un jour se terminera bien!

    J'aime

  9. J’ai beaucoup pensé à toi… A ce moment si cruel…
    Nous serons à nouveau copine de FIV en début d’année… J’espère pour le meilleur… J’espère aussi que tu as passé un bon We loin de la PMA…. Bisous

    J'aime

  10. Courage dans ces moments difficiles…
    Je viens seulement de me rendre compte que tu as une endométriose sévère toi aussi. Quelle pourriture cette maladie… Où en es-tu à ce niveau-là? Tu as été opérée? Quelles sont les localisations?
    Je me suis pas mal documentée sur cette pathologie, suis allée à des conférences, …. J’ai beaucoup galéré, du coup je me suis forgée une expérience béton en la matière. Si tu veux qu’on échange sur le sujet, fais-moi signe!
    Bises

    J'aime

    1. Les foyers d’endométriose ont été enlevés il y a un an et demi lors de ma coelioscopie. C’est sûrement elle qui a abîmé mes trompes mais depuis, rien à signaler, même s’il faut se méfier, cette saleté revient.

      J'aime

      1. C’est effectivement une maladie bien sournoise… Plus les mois passent depuis que j’ai arrêté la pilule, et plus mes règles sont douloureuses, même si je n’ai pas aussi mal qu’avant d’être opérée. Parfois, j’ai l’impression d’avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête…

        J'aime

  11. Bonjour,
    Je viens de découvrir ton blog ce matin et je suis très touchée par ton histoire. Je suis actuellement au tout début du chemin PMA… Essais bébé depuis 1 an sans aucun résultat. Verdict tombé à la fin de l’été : mon conjoint souffre d’oligospermie extrême. Coup de massue, mais au bout d’un an, cette annonce permet de mettre des mots sur quelque chose que nous pressentions.
    Dossier directement envoyé dans un centre de PMA pour une ICSI, premiers examens passés pour moi (tout est ok, ouf !), problèmes confirmés très graves pour chéri-chéri. Difficile de garder le moral au beau fixe jusqu’au début janvier, date à laquelle nous pourrons, je pense commencer notre première stimulation etc… Mais quand je lis ton blog, quand je prends conscience du courage dont tu fais preuve, je vois qu’on est nombreuses dans ce genre de situation, toutes différentes mais finalement toutes marquées par le parcours PMA de manière indélébile, quelqu’en soit l’issue.
    Je te souhaite encore beaucoup de courage et les dernières épreuves traversées ont le mérite (et c’est le seul) de prouver que C’EST POSSIBLE !
    Amitiés.

    J'aime

  12. Je trouve que tu as eu beaucoup de courage d’attendre que Spoutnik « arte tout seul »… moi, je n’en aurais pas eu le courage.

    Quand j’ai appris que mon bébé n’avait plus d’activité cardiaque (à 6 semaines), j’étais effrondrée et incapable d’attendre que cela se passe naturellement… et ça, mon gynéco l’a compris sans que je dise rien. Il a chamboulé tout son planning pour me faire un curetage deux jours plus tard parce qu’il a compris que je ne pourrais pas vivre cette attente…

    J’admire ton courage… et croise les doigts pour la suite

    Bises
    maricée

    J'aime

    1. Lors de ma première fausse couche, j’ai réagi comme toi : impossible d’attendre. Mais là c’était l’inverse. Impossible de faire un curetage, ça aurait été trop dur. Comme quoi on peut réagir complètement différemment devant la même épreuve. L’important est de faire comme on le sent, comme c’est le plus « facile ».

      J'aime

  13. Il est vrai qu’un début de grossesse c’est plutôt un signe encourageant. ça veut dire que ton utérus « sait ». Comme, les autres, je sens que la prochaine sera la bonne.
    Grosses bises !

    J'aime

  14. Heureuse que tu aies du temps devant toi pour te poser dans ta tête et dans ton corps.
    Y a moyen que tu puisses prendre soin de toi? Une p’tite pause thalasso ou bien juste une pause hammam avec copines. C’est important de penser à soi.
    En tous cas, je suis soulagée que l’histoire se termine « simplement »…
    Plein de pensées pour toi.

    J'aime

    1. Je viens de planifier des vacances, c’est déjà pas mal, je trouve. Et j’ai repris rdv avec l’ostéo pour repartir à zéro. Je me laisserai bien tenter par un petit massage aussi… En tout cas, prendre soin de moi, de nous est ma priorité numéro un.

      bisous

      J'aime

  15. Faire le deuil de cet espoir qu’était Spoutnik ça ne doit pas être facile, pas facile du tout même! Ecrire cet article aujourd’hui, c’est parlant.
    Je vous souhaite le meilleur pour cette phase de repos que vous entamez, il est important de se donner le temps.

    J'aime

  16. Je suis vraiment désolée pour toi. Je te lis sans commenter depuis quelques temps ; je suis célibataire et sans enfant donc je ne peux pas comprendre ce que tu vis, mais je te souhaite que la prochaine fois soit la bonne. La 1ère FIV marche rarement. Courage, c’est pour la seconde, je le sens bien 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s