et surtout des brouettes

Un jour comme un autre

Un jour comme un autre, je prends le métro pour aller travailler et je tombe nez à nez avec l’affiche du prochain film avec Katherine Heigl « Bébé mode d’emploi ». L’autre jour, c’était Laure Manaudou et les pubs pour Aubert.

Sur le trajet, je lis le magazine Elle  et arrive sur l’article « Couples infertiles :et si c’était psy ? ». L’autre jour, c’était « être mère à 40 ans ».

 

 

 

Au bureau, je vois ma collègue enceinte arrivée de plus en plus essoufflée au fur et à mesure que son ventre grossit. L’autre jour, c’était une autre collègue, en congé maternité elle, qui venait nous montrer sa progéniture. Dans la même journée, les parents recevront des chèques cadeaux pour leurs enfants. Les nullipares n’auront pas un kopek, par un bon d’achat, pas une boîte de chocolat. A croire que ce sont les enfants qui font tourner la boîte.

Je rentre chez moi le soir, j’allume la télé. Arrive le JT de David Pujadas. Le dossier du jour : « quand l’adoption ne prend pas… ». L’autre jour, c’était « les dangers de l’alcool chez les femmes enceintes ».

Et là, je hurle dans l’appart, sous les yeux de mon homme médusé : « mais ils vont me foutre la paix, oui ! »

De deux choses l’une, soit je suis complètement obsédée par mes soucis de fertilité, soit c’est la société qui focalise sur la maternité, la paternité, l’enfant-roi.

M’est avis que la vérité se situe entre les deux…

 

Publicités

21 réflexions au sujet de « Un jour comme un autre »

  1. Je teste le côté hermite, ça marche bien : pas de télé, pas d’achat de magazines, une contrée sans pub ( si si je vous que ça existe, mais je vous rappelle que c’est aussi à 600km d’une PMA qui m’accepte et à 250 d’une PMA tout court). Ca a au moins cet avantage… Venez vivre ici, c’est… particulier mais vous ne criserez plus sur les affiches : y’en a pas et de cinoch non plus!
    Bon courage à vous toutes,

    J'aime

  2. Moi qui me croyais seule dans ce cas d’obsession audio-visuelle (je me suis d’ailleurs fait la mm remarque que Lily en voyant l’affiche de « bébé mode d’emploi »… ) De mon coté c’est magasin de fringues pour femmes enceintes et cabinet d’echographe en bas de mon immeuble, passage devant une pub clearblue tous les matins pour aller au boulot dans un ville d’idf très orientée enfants (à savoir 7 magasins sur 10 leur sont consacrés!)…Et puis toutes ces grossesses de star dans Voici! Je dis stop!!!

    J'aime

  3. C’est certain, il y a en ce moment un engouement particulier pour la maternité… et plein de nouveaux modes de consommation… Mais c’est vrai aussi qu’on focalise beaucoup là-dessus… Comment faire autrement ? je t’embrasse

    J'aime

  4. Bon, je me permets de donner mon avis aussi même si avec 4 enfants, je n’ai rien à f… ici, je sais.
    Mais moi, ça me gonfle aussi cette omniprésence des mômes tout roses babillants partout… Parce qu’être parent, il ne s’agit pas seulement de faire des « bébés » (même si je sais ça commence par là !) mais des êtres humains, qui grandissent, deviennent complexes, et qu’il faut élever pour devenir des hommes et des femmes heureux.
    Or, parmi tous ces parents qui le deviennent sans « heurts » ni retard à cause de cette « ch… » de nature que vous connaissez tous, j’ai l’impression que beaucoup ne voit que ces premiers mois de bonheur consumériste, où tout est beau, tout est layette… Mais donner la vie ne se résume pas à ça, ce qu’on nous incite de toute part à croire…
    Bon courage les filles. Que la force soit avec vous.

    J'aime

    1. Ah mais non Mouette, je suis bien contente qu’une mère de 4 enfants viennent par ici. Aigrie je suis mais pas sectaire !
      Evidemment nos problèmes sont aux antipodes mais je comprends bien ce que tu veux dire. C’est sûr qu’élever des enfants comportent son lot d’ingratitudes, surtout quand ils grandissent.
      A bientôt.

      J'aime

      1. Pas si aux antipodes, crois moi… Je suis passée par ce que tu traverses aussi et c’est pour ça que le peu de réflexion qu’ont certains avant de faire des enfants me laissent perplexes… Et l’image simpliste et un peu naïve que véhicule les médias n’y est pas étrangère… Les couches et le choix de la bonne crème, ça ne dure que… pfff deux ans max… Quand je vois certains parents baisser les bras au premier couac comme on laisse de côté un bien de consommation…
        Pas une seule seconde je ne regrette quoi que que ce soit et l’aventure de la parentalité est passionnante encore plus quand on passe des soucis simples d’élever un bébé à ceux, plus complexes, de l’adolescence…
        C’est un peu cynique mais le fait d’attendre ses enfants plus de neuf mois tout ronds, ça permet aussi de creuser plus son désir d’enfants… à deux !

        J'aime

  5. Olà! Personnellement, j’en ai avec la pub Clearblue: « Bonjour je suis Claire… » – TA GUEULE!! » et malheureusement je passe matin et soir en voiture devant le magasin New Baby (Nous faisons tout.. sauf le bébé!) ouais ben moi même ça j’y arrive pas!! Bande d’abrutis, d’ailleurs je comptais leur envoyer mon avis sur ce point, car c’est très dur de passer devant ce slogan dans cette situation!
    Mais bon, ensuite, je ne pense pas que la société soit centrée là-dessus, quand je préparais mon mariage, je n’entendais que ça, et maintenant que je veux un bb, je ne vois que ça également… Je pense que c’est plutot nous qui sommes réceptives, et rien de plus….
    Mais je te comprends parfaitement, y’en a partout (des femmes enceintes, des +++, des films, livres, émissions, pub, et aussi pas mal de « mères » indignes qu’on a envie de cogner: j’entends dire: « et maintenant j’ai le morveux (12 ans) à midi pfff qu’est-ce que j’étais bien toute seule je pouvais faire la sieste » d’un air tellement dégouté je l’aurais défoncé!!!!) BREF bon courage à chacune, et particulièrement à toi Lily!
    Des bisous!

    J'aime

  6. Quand on connaît quelqu’un qui a un certain modèle de voiture, on ne va cesser de croiser cette voiture partout. Quand on est obsédé par quelqu’un, on ne va pas arrêter d’entendre son prénom partout… Quand j’ai eu le coeur brisé par un homme qui m’avait caché qu’il était marié, dès que j’allumais la radio ou la télé j’avais droit à la chanson « Il avait les mots » de Sheryfa Luna. Même la petite fille que je gardais à l’époque avait allumé son ordinateur : « Avant de réciter ma leçon je veux écouter ça… Tu connais ? »… C’était Sheryfa Luna.

    Tout ça pour dire que quand on est focalisé sur quelque chose, on n’arrête pas de tomber dessus, comme par hasard. Et comme tu dis, notre société est centrée sur l’enfant. Une femme qui n’a pas d’enfant (que ce soit un choix ou non), est vue comme étrange. Les enfants ne font pas seulement tourner la boîte, ils font tourner la société… regarde les sketchs de Florence Foresti sur la maternité et les enfants, c’est tellement vrai 🙂

    J'aime

  7. Entièrement d’accord avec toi. Et …. les pub pour les jouets de noel avec les nouveaux-nés, bambins, enfants de tous ages … merci décembre et son lot pourri de bourrage de crane. Je hais noel … je fuis le ciné et je déchire les magazines!! hahahaha! t’as pas entendu mai j’ai aussi crié ;-))

    J'aime

  8. Bien d’acc avec vous les filles, impossible d’y échapper!
    Et c’est pas que vos yeux! Même déjà maman, j’ai l’impression que la pression relache à peine!
    Un truc de fond, qui pèse beaucoup sur la femme. Fatiguant!
    Peut-on se définir autrement que maman/maman-en-devenir/pas-maman/sur-le-point-d-être-maman?

    J'aime

    1. oulala !!! y a du boulot… faudrait déjà que les petites filles ne soient pas formatées avec tous ces jouets qui ressemblent étrangement à des bébé, de la vaisselle et autres ustensiles… bref y a du boulot !!!

      J'aime

  9. voui tout à fait d’accord et en il va falloir s’attendre à davantage encore avec cette période de fête de fin d’année… et c’est vrai qu’on est beaucoup plus mais alors BEAUCOUP plus sensible et que c’est une donnée que peu prennent en compte… dommage ! avoir un peu la paix…

    J'aime

  10. Je suis d’accord avec toi. La société focalise beaucoup en ce moment sur les enfants, la fertilité, l’adoption… A croire que l’on ne parle plus que de ça !
    Je suis loin d’être mère, d’être prête pour avoir un enfant, pour la peine, je n’ai toujours pas trouvé le père ! Mais je n’en reste pas moins sensible, je reste une femme !
    Courage et tu as bien fait de crier un bon coup, extérioriser ta colère t’aidera à ne plus remarquer tout cela.

    J'aime

  11. M’est avis que tu es dans le vrai…. Je suis restée scotchée devant cette affiche… J’entends le mot grossesse chaque jour et il ne s’applique jamais à moi 😉 Pas facile de lâcher prise dans ces conditions….

    J'aime

  12. Je crois que tu as tout à fait raison sur la société qui focalise sur l’enfant rtoi. Et je pense que ce n’est bon pour personne : ni pour les femmes en mal d’enfant, ni pour les mamans affreusement culpabilisées et mises sous pression, ni pour les enfants en proie à des enjeux qui les dépassent. En tout cas, je pense que les femmes dans leur ensemble sont les victimes de ce « complot » (aux motivations qui me semblent un mélange de buts bassements commerciaux et d’enjeux machistes) et doivent se serrer les coudes : mères ou pas, fertiles ou pas !

    J'aime

    1. je suis complètement d’accord avec toi Elise. Ton commentaire me fait penser au très bon bouquin d’Elisabeth Badinter (le conflit, la femme et la mère) qui a été, je trouve, injustement controversé car elle y a un propos tout à fait mesuré : ne pas obliger les femmes à adopter quelque posture que ce soit. Bref, je m’éloigne un peu mais merci de ta réaction.

      J'aime

  13. ouai, on est bcp plus sensible pr certain sujets qui d’hab nous serait passé au dessus
    mais la j’avoue que la periode est au taquet coté enfant, bébé et tout le toutim

    courage et ta raison de crier ca fait du bien

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s