Mes désespoirs

Un coup pour rien !

Dure journée ! Il faut croire que les planètes n’étaient pas parfaitement alignées, contrairement à ce que l’on aurait pu penser. Ponction blanche ! Pas de trace d’ovocyte dans le follicule. Il y en a bien eu un à un moment. Sinon, il n’y aurait pas eu de follicule. Mais il s’est comme désintégré. Ce qui plaide pour un follicule de mauvaise qualité, m’a expliqué Number two en salle de réveil. Je me suis alors mise à pleurer. A côté de moi, j’entendais qu’une patiente avait eu onze ovocytes. C’est sûr qu’avec un seul follicule prélevé, la ponction blanche a plus de chances de survenir. J’ai pleuré jusqu’à ce que le brancardier me remonte dans ma chambre. J’ai annoncé la mauvaise nouvelle à mon homme et j’ai encore pleuré… jusqu’à notre sortie de l’hôpital, une heure et demie plus tard.

Et là, j’ai appelé la secrétaire de Number two, pour régler les honoraires d’une part et pour lui poser quelques questions, de l’autre. J’avais eu le temps de cogiter, je n’avais pas tout compris et j’avais besoin de réponses pour avancer. Elle nous a proposé de passer et Number two nous a gentiment reçu entre deux rendez-vous. Là, il m’a tout bien expliqué à l’aide de schéma, comment il s’y prenait pour prélever le follicule, comment devait être l’ovocyte à l’intérieur… De toutes ces explications, j’ai retenu deux points positifs (et il fallait les trouver aujourd’hui). Le premier : pour la Sécu, une tentative de FIV est décomptée quand il y a fécondation donc cet essai compte pour du beurre. La prochaine fois, nous recommencerons FIV2. « Ca veut pas dire qu’on va en faire dix comme ça », m’a prévenue Number two. Ce n’est vraiment pas mon intention ! Le second: comme avec ce protocole, il n’y a pas de stimulation ovarienne, nous pouvons recommencer dès le prochain cycle, dans une quinzaine de jours. « Je suis toujours d’accord pour me battre avec vous », a conclu le gynéco. Je suis sortie de son cabinet, toujours aussi triste mais quelque peu rassérénée. La suite n’est pas si lointaine.

Toujours philosophe, mon homme, lui, m’a cité les shadoks : « Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir… En d’autres termes : plus ça rate, plus on a des chances que ça marche… » Peut-être… Mais moi, j’aimerais bien passer à la phase « réussite ».

Il va me falloir quelques jours pour digérer. Et repartir…

 

Edit : merci à toutes pour vos messages, je n’ai pas bien le courage d’y répondre tout de suite. Mais je vais encore avoir besoin de mes petites fées dans les semaines et les mois à venir…

Publicités

38 réflexions au sujet de « Un coup pour rien ! »

  1. Number Two veut continuer à se battre, et puis à force, je me dis qu’il comprendra tellement bien le fonctionnement de ton corps que çà réussira !!!
    Plein de courage et un week-end tranquillou rassérénant…

    J'aime

  2. Le côté effort sans même « transformer l’essai », c’est rude.
    Comme ma 1e fiv, où le matin du transfert j’ai appris qu’il n’y avait rien à transférer.
    Je suis dans ces inetrrogations, l’IO est vraiement trop incertaine… Faut-il se tourner vers d’autres voies?
    La fiv-do est pour nous une possibilité, je m’interroge.
    Et toi?

    Plein de pensées,

    J'aime

  3. Hello Lily, Je t’envoie plein de pensées douces et de courage. Et puis, n’hésite pas à prendre soin de toi, de vous. C’est ce que je me suis dit tout à l’heure en apprenant que notre essai à nous aussi avait foiré : ce we, je prends soin de moi et de mon chéri. Jusqu’à la prochaine fois… où ça marchera.
    Bises Lily. Repose toi bien et tiens nous au courant quand tu le sens.

    J'aime

  4. essaye de te mettre dans une bulle avec ton homme…au moins l’espace d’un week-end.
    je connais bien ces moments là et je sais aussi que personne ne peut apaiser ta tristesse
    j’espère seulement que ces messages te feront du bien et t’apporteront un peu de « lumière »
    bise

    J'aime

  5. Merci beaucoup pour tous vos messages. Nous nous sentons moins seuls.

    Le moral n’a pas encore refait surface. Tant d’efforts pour rien… C’est difficile, vraiment difficile. Je commence à me poser beaucoup de questions sur la pertinence de continuer ce chemin si chaotique…

    C’est vrai, Number two est un atout précieux, je lui fais entièrement confiance. Il se bat avec les armes qu’il a et les armes ne sont pas bien fameuses, voilà tout.

    Je vous embrasse bien fort et tente de me requinquer au plus vite.

    J'aime

  6. Je pense bien à toi car je sais à quel point ces montagnes russes sont difficiles à vivre et combien on a un sentiment de tristesse et d’injustice lorsque même la PMA n’est – momentanément – pas concluante ! Ne lâche pas. Courage !

    J'aime

  7. je viens de découvrir votre blog…
    vous avez perdue une bataille, mais pas la guerre comme ont dit, j’espére que ça marcheras assez vite. en tout cas vous avez l’air d’avoir un super gyneco, ouvert qui explique bien, c’est rare.

    @ bientot. pauline

    J'aime

  8. il a l’air super ouvert au dialogue et très empathique ton gynéco! C’est tellement important avec tout ce que tu traverses actuellement… courage courage, ce n’est que partie remise.

    J'aime

  9. ma pauvre Lily, j’imagine ta déception, ton choc lors de cette nouvelle. tu dois te dire que tu as le droit à tout et surtout n’importe quoi. Une ponction blanche.
    pfff, ca doit être vraiment dur, là, immédiatement.
    heureusement que cette tentative ne compte pas et que vous avez la possibilité de lancer fiv 2 bis. néanmoins, n’hésite pas à prendre ton temps pour digérer cet évènement, dans lequel on place tous nos espoirs.
    gros bisous

    J'aime

  10. Bonjour Lili,
    Je te lis depuis un certain moment sans jamais laisser de message. Pourtant je suis très proche de toi car j’attends impatiemment de tes nouvelles chaque semaine. Je suis moi-même dans un parcours difficile, alors je comprends ce que tu ressens. Je n’ai pas de mot pour te réconforter, je ne suis pas sûre que les encouragements t’aident vraiment. Les sentiments d’injustice, d’impuissance et d’infinie tristesse sont très tenaces, je le sais bien. Je te souhaite quand même de te remettre très vite et de trouver la force de continuer à te battre car cela en vaut la peine. Et puis comme les autres le disent aussi, tu as vraiment trouvé un bon médecin. Moi j’en ai vu un certain nombre et pas un qui arrive à la cheville de Number Two. Avec une telle équipe, vous allez finir par gagner !

    J'aime

  11. La ponction blanche est super dur à vivre car on est si proche du but, on subit une anesthésie, on s’attend un à bon résultat et finalement on repart sur une énorme déception…
    Je suis donc de tout coeur avec toi….
    Fiv2bis sera la bonne pour nous ;-))))

    J'aime

  12. que c’est dur pour vous, cette déception après ces jours si intenses !
    je suis de tout cœur avec vous et je croise les doigts d’avance pour la prochaine tentative.
    bisous.

    J'aime

  13. Bonjour Lili,
    Je suis triste pour vous … c’est tellement dur, je le sais, je l’ai vécu.
    J’admire votre ténacité, votre envie de poursuivre dans cette voie médicalisée.

    J’aimerais en effet être une fée, et vous accorder ce que vous souhaitez de tout votre coeur …
    Ma fée à moi s’appelle Mai Linh, je l’ai rencontrée il y a 13 ans, elle en avait 3, et elle a permis à mon coeur de s’ouvrir à une autre voie vers la maternité: l’adoption. Quand je l’ai vue avec ses parents, j’ai compris que moi aussi je pourrais accueillir un enfant né d’une autre comme le mien.
    Nous avons donc commencé le parcours des parents adoptants, sûrs cette fois qu’un jour nous aurions un enfant.
    15 mois après l’obtention de notre agrément, nous sommes partis chercher notre fils, âgé alors de 10 semaines. Il a onze ans aujourd’hui.
    Notre fille est arrivée 18 mois après, puisque contre toute attente, contre le pronostic médical, j’ai été enceinte et mené ma grossesse à terme.

    Je vous souhaite de rencontrer votre fée, celle qui vous apaisera, et vous emmènera vers l’enfant tant désiré.

    J'aime

  14. ah lalala … quelle galère, je pense bien à toi, bichonne toi, bichonnez vous et ne lutte pas contre les lames, elles lavent, aident à digérer et redonnent dans un second temps de l énergie…

    J'aime

  15. Bonsoir Lily,
    Zut et rezut !
    Si je pouvais prendre une partie de ta peine pour te soulager, je le ferais sans hesiter. Prends un grand souffle, et respire un grand coup. Les fees ne t’abandonnes pas, ni number two, il faut y croire. Je t’envoie une floppee de gros bisous…de reconfort.

    J'aime

  16. Pfooouuuuhhh….je ne te connais pas Lili et pourtant je pense fort à toi, j’aimerai être la petite fée qui va bien, accroche toi, ça va marcher 😉

    J'aime

  17. Oh Flûte, quelle déception, tellement déçue pour toi, pour vous…
    Les petites fées sont là, n’en doutent pas, nous te serrons, par la pensée, dans les bras, et gardons évidemment espoir pour toi.

    J'aime

  18. Pas vrai ! J’aimerais effectivement être une fée pour t’éviter/nous éviter tout ça. Qu’a-t-on fait pour mériter de pleurer autant ? Assez étonnant qu’il en reste encore des larmes… Mais derrière celles-ci, il y a quand même une joie engendrée par une certitude : tu es entre de bonnes mains. Allez courage…

    J'aime

  19. Tes petites fées sont là, et bien là, de loin comme de près, pour te soutenir et pleurer avec toi. J’ai beaucoup de mal à ne pas fondre en larmes, mais je ne suis pas seule, mon mari est tut proche, et je ne dois pas penser ni à toi ni à moi, je dois tenir le coup… Pourtant ce n’est pas l’envie qui me manque, je suis à tes côtés, et je soutiens dans la philosophie activement ton homme et ces « joyeux » shadocks…
    Cette épreuve est si pénible, en plus de tous les efforts fournis ces 3 derniers jours…
    Ce n’est pas grave, on apprend toujours de ses échecs, et Number Two est toujours à tes côtés, rien n’est perdu, tout recommence et je suis persuadée qu’à chaque épreuve on se rapproche un peu plus du but!

    Encore du courage, tu n’as pas le choix, et puis c’est dans 15 jours…
    Alors le sourire me revient, et l’espoir aussi!
    Pleins de bisous!

    J'aime

  20. J’imagine ta déception. Mais je vois aussi une équipe gagnante. Certains ont besoin de plus d’entrainement que d’autres mais tu vas bientôt entrée en piste !

    J'aime

  21. oh comme je comprend ta déception… et tes larmes…
    pour des raisons différentes, dans un parcours différent, les miennes ont coulé aussi

    de rage, de colère, de tristesse de frustration, de tristesse… difficile d’être exhaustif dans la liste des ressentis. les larmes sont là, c’es comme ça… c’est aussi un moyen d’évacuer tout ça!

    tu as beaucoup de chance d’être entouré à la fois d’un mari aimant, et d’un gynéco attentif et sachant se rendre disponible (pour la part c’est ce qui me permet de tenir le coup malgré tout)

    je pense bien à toi, à vous deux, et vous envoie un petit peu de l’espoir en stock, que je n’arrive pas à utiliser pour nous…

    J'aime

  22. Bonjour,

    Je ne commente pas souvent mais je te lis régulièrement. Ce soir j’ai pleuré avec toi. Je ne connais pas l’angoisse d’espérer un enfant, mais je te trouve vraiment courageuse, ce petit, tu le « mérites » (je ne sais pas si c’est le bon mot…)
    Bats toi petit soldat!
    Tef.

    J'aime

  23. Bonjour Lili,
    J’ai dû commenter une fois sur ton blog mais je te lis régulièrement, bien que n’ayant aucun problème de fécondité.
    Je viens aujourd’hui te recommander un livre qui pourra peut-être t’aider et que je viens de dévorer, car il a fait évoluer ma vision de la vie: « Revivre! » de Guy Corneau. C’est un psychanalyste québécois qui s’est sorti d’un cancer de phase terminale avec la chimio d’une part mais avec tout un tas de médecines alternatives dont il explique les bienfaits, et entre autres, la capacité de notre esprit de diriger notre corps. Une leçon à tirer pour tout un chacun, même en bonne santé.
    Je me dis que peut-être tu pourrais y trouver certaines pistes…
    Je te souhaite bcp de courage,
    Hélène.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s