et surtout des brouettes

Mon premier cours de sophro

Mardi soir avait lieu mon premier cours de sophrologie. Autant vous dire que je n’étais pas la candidate idéale pour me lancer dans ce type de discipline. Je ne suis pas vraiment du genre bio, zen et tutti quanti, mais plutôt citadine pressée qui aurait oublié son corps quelque part entre les couloirs du métro et les escalators. Mais voilà… la PMA est passée par là. J’ai tellement mal vécu les quinze jours qui ont séparé le transfert du verdict lors de FIV3… J’ai senti que mon corps se paralysait de peur. Une impression qui a fait naître un fort sentiment de culpabilité une fois l’échec confirmée. Et une envie de « plus jamais ça ». Alors, pour préparer FIV4, pourquoi pas un don et, soyons fous, une grossesse, je me suis dit qu’il fallait que je trouve des outils, des techniques pour mettre le stress le plus loin possible de moi, même dans ces périodes de vives tensions. D’où ce rendez-vous avec une sophrologue, conseillée par mon ostéo.

Quand je suis arrivée dans son cabinet, je me sentais comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Pas à ma place du tout. Ma plus grande inquiétude avant d’entrer: tomber sur une illuminée qui allait chanter aux sons de son tambourin et me parler de mes vies antérieures (oui je n’avais pas vraiment révisé la définition de la sophrologie…). Mais la femme qui m’a ouvert la porte n’avait rien d’un gourou. Très douce, elle m’a d’abord posé des questions à la manière d’un médecin sur les raisons de ma venue, mon sommeil, mon appétit, mon transit… C’est toujours un peu bizarre de se confier à une inconnue mais avec ma désormais grande expérience médicale, je m’y suis prêtée de bonne grâce (et puis au moins elle, elle allait pas me mettre une sonde là où je pense pour pratiquer une écho pelvienne !). Quand j’ai parlé de FIV, elle m’a tout de suite répondu : « oui je connais bien », sur un ton de confidence qui m’a fait douter que cette remarque ne soit que professionnelle. Au final, nous avons parlé méthodes, techniques et pas du tout spiritualité, et c’est tout ce dont j’avais besoin.

Après cet entretien, nous avons commencé un premier exercice de respiration debout puis, je me suis allongée et je me suis laissée guider par sa voix pour détendre une à une toutes les parties de mon corps et visualiser des images positives.  Bon bien-sûr, ça c’est dans l’idéal, moi mon esprit vagabondait : « mais comment je sais si mon front est détendu ? », « non mais là je respire trop fort », « y’a vachement de bruit dans l’immeuble » et « si je m’endors »… Il paraît que c’est normal. La sophrologue s’est vraiment attachée à chaque étape à savoir ce qui m’avait plu, pas plu, comment j’avais vécu cette première expérience…

Je suis repartie avec mon petit enregistrement sonore de la séance et la mission de la refaire au moins deux fois par semaine toute seule. Selon Mme Zen (allez ce sera son p’tit nom!), trois ou quatre séances suffisent à acquérir les techniques de base. Ensuite, tout est une question de discipline pour faire régulièrement chez soi les exercices.

Last but not least, Mme Zen m’a proposé de m’accompagner quand je serai en protocole de FIV. Elle suit également des femmes pendant leur grossesse. Nous verrons bien où j’en serai à ce moment-là. Mais aujourd’hui, penser que quelqu’un puisse m’aider à évacuer un peu de pression me redonne de l’énergie

Premier bilan franchement positif, donc.  J’ai adoré prendre un temps de pause absolu pour me concentrer uniquement sur mon corps, moi qui l’ai si longtemps délaissé… Après, je me connais, le plus difficile sera de ne pas me lasser et de faire les exercices régulièrement. Et, ça c’est pas gagné ! Prochaine séance dans 15 jours.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Mon premier cours de sophro »

  1. Tu m’as fait sourire avec la description de ton ressenti – j’ai pensé les même choses que toi quand j’ai fait de la sophro!
    Mais j’utilise tjrs la technique quand je n’arrive pas à m’endormir, 5 ans après, avec + ou – de succès.
    En tout cas, tu persistes et tu fais tes exercices hein!
    bises

    J'aime

  2. J’ai hâte que tu nous racontes la suite…
    J’en ai fait pendant ma grossesse: j’expliquais régulièrement à mon bébé qu’il était dans son premier berceau et je le visualisais comme tel. Du coup, à 33 semaines de grossesse, il m’a prit au mot et s’est positionné réellement comme ça…
    J’ai du le faire se remettre la tête en bas avec un acupuncteur, sinon c’était la césarienne assurée…

    Moi les méthodes de méditations et de visualisations positives m’ont énormément apportés. Je t’en souhaite autant.

    Bises

    J'aime

  3. j’ai également essayé l’acupuncture avec une praticienne formidable mais je crois que je réagissais trop et ça faisait foirer les protocoles. Alors, j’ai arrêté…

    J'aime

  4. ça a l’air sympa la sophro !
    Ma prof de yoga nous fait une séance de relaxation à la fin en visualisant beaucoup.
    ça demande de la discipline et de la concentration.
    Cela ne peut que t’être bénéfique !

    J'aime

  5. J’avais fait 6 ou 7 séances d’acupuncture pour tomber enceinte et je me souviens d’une séance très particulière où j’avais pleuré non stop, de grosses larmes de crocodile, apparemment sans raison puisque j’étais arrivée au cabinet d’acupuncture très positive et de bonne humeur… Ce jour-là, j’avais une aiguille plantée sur le haut du crâne, un point important s’agissant des émotions. Alors je ne sais toujours pas sur quoi je pleurais ce jour-là mais ça a marché! Chacune doit trouver sa façon de se sentir mieux et d’aller de l’avant! bravo pour ta motivation, bises

    J'aime

  6. Tant mieux que tu aies trouvé une méthode douce qui te permette de te poser un peu.
    Pour ma part, j’avais essayé l’acupuncture. Cela m’a beaucoup aidé. Le médecin qui m’a suivi (et qui me suit d’ailleurs encore maintenant) est très sympathique et compétent. J’avais essayé beaucoup de choses dans ma PMA (méthodes médicalisées, acupuncture, prières auprès de tous les dieux …….) mais en tout cas, ca a marché. Je suis aujourd’hui enceinte de 6 mois! Cet acupuncteur est par ailleurs spécialisé dans la PMA.
    Bon courage à toi.

    J'aime

  7. la sophrologie, c’est trop cool!
    j’avais eu le droit pendant ma mini grossesse aux visites gratuites d’une sage femme adorable, qui faisait aussi de la sophrologie, et à domicile qui plus est.
    grande sceptique, mais je m’ennuyais et je me suis dit que ça ne me ferait pas de mal alors j’ai tenté l’expérience (alors que je ne suis pas non plus du genre à adhérer franchement à la relaxation au sens large)…
    Les quelques séances m’ont fait énormément de bien (même si ça n’a rien changé au final) et dans les circonstances que je vivais, ça m’a vraiment soulagé!
    Après c’est comme tout: ya des gens sur qui ça marche, et d’autres pas!
    si ça fonctionne avec toi, ne t’en prive surtout pas!!!

    J'aime

  8. Même retour trés positif pour moi. A Marseille, le centre qui ns suit propose la sophro. Franchement, je n’imaginais pas arriver à un tel bien-être vu que mon corps et moi ces temps-ci on s’aime pas trop!
    Dès la première séance, j’ai ressenti un réel bien-être &une réelle détente.
    Par contre, seule à la maison, c’est plus dure mais il paraît qu’avec un peu de pratique on y arrive!
    Chaleureuses pensées. Cécile

    J'aime

  9. Moi j’aime bien la sophro! Comme toi j’étais un peu perplexe et puis en fait, ça permet de se détacher de ce corps qui parfois (pour moi) ou plus souvent nous joue des tours.
    Moi ça me détend vachement. Même si mes séances « suivies » sont loin, il m’arrive de reprendre toute seule les différentes techniques un soir d’insomnie ou de grand stress.

    En tout cas, je suis contente que cela t’ait plu. Ca ne peut que faire du bien!
    Et tu parlais d’un osthéo spécialisé?…..

    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s