Mes examens médicaux

L’expérience ultime (part.1)

Ostéo, psy, sophro… Je crois que j’aurais tout essayé pendant ces années PMA. Avec à chaque fois l’objectif d’augmenter nos chances de réussite mais aussi de vivre cette période si difficile du mieux possible.

Enfin tout… ce n’est pas vrai. On m’a aussi parlé de kinésiologie, d’auriculothérapie (l’acupuncture des oreilles, paraît-il), d’éthiopathie, de naturopathie, d’hypnose et autres magnétiseurs…

J’ai fonctionné à l’instinct, allant vers ce qui me semblait me correspondre le mieux, commençant quand j’en ressentais le besoin, et arrêtant quand je n’y croyais plus..

Petit bilan de mes différents tests, à la veille de tenter l’expérience ultime.

La psychothérapie. Elle aura duré plus de deux ans, d’avril 2009 à juin 2011. Elle m’aura beaucoup apporté pendant un an et demi, permis de remettre à plat pas mal de choses dans ma tête et dans ma vie, appris à accepter (autant qu’on peut) l’infertilité… Et puis les six derniers mois, j’ai eu la sensation de tourner en rond, qu’il fallait que je m’ouvre à d’autres choses, que le souci n’était pas tant mon esprit que mon corps et que c’est lui qui devait retenir toute mon attention. Bref, j’ai arrêté l’été dernier. Et pour le moment, je ne le regrette pas. Je pense avoir fait le bon choix.

L’acupuncture. De février à juillet 2010. Je suis tombée sur une super acupunctrice, spécialisée sur les questions d’infertilité. Elle m’a redonné la pêche à un moment difficile. Elle m’a donné des clés pour maigrir. Une expérience top… si ce n’est que mes ovaires réagissait trop bien aux petites aiguilles. Deux cycles de suite, l’ovulation s’est déclenchée le lendemain d’une séance, compromettant évidemment la tentative de FIV naturelle en cours (je ne saurais jamais si c’était vraiment ça mais la coincidence était troublante). J’ai préféré arrêter. Depuis, aucune tentative ne s’est arrêté en cours de route.

L’ostéo classique / la kiné. Mon ostéo, je la voyais bien avant mes problèmes de fertilité. Car j’ai régulièrement depuis des années des problèmes de dos. Avec la PMA, les séances se sont rapprochées car mes douleurs aux lombaires n’ont fait qu’empirer avec le stress des traitements. Mon ostéo est toujours de bons conseils et je vais la voir avec plaisir. J’expérimente, en complèment, la kiné depuis septembre et les résultats sont mitigés, même si je commence à aller mieux.

La sophrologie. Quatre séances entre septembre et octobre 2011 et elle me suivra pendant FIV4. J’en ai déjà parlé ici. J’ai plutôt apprécié ces moments, même si j’ai du mal à en percevoir les effets réels. J’essaie de réécouter les enregistrements deux fois par semaine (non sans mal) et je me surprends dans le métro à faire de temps en temps des exercices de respiration. Globalement, je suis contente de cette expérience. Les bienfaits se mesureront sur le long terme, je pense.

Le zermatisme (je voulais mettre nutritionniste mais ça me semble tellement inapproprié). Caro parle bien mieux que moi de ses séances avec le docteur Z. J’ai fait trois séances pour le moment et je me sens au tout début du chemin. J’ai l’impression étrange et passionnante de réapprendre à manger, à écouter mon corps. Je ne pensais pas avoir les sensations si perturbées… Mais c’est bien la première fois que je fais attention à ma faim (on ne peut pas parler de régime) avec plaisir. Mon poids baisse lentement mais il baisse… et ça me semble presqu’incroyable.

L’ostéo gynécologique. J’y suis allée une fois et je n’ai pas été convaincue. Spécialisée, cette ostéo m’a fait des massages de ventre sans se préoccuper de mon dos, pourtant bloqué à ce moment-là. Une manière de faire qui m’a laissée perplexe.

Et pourtant, je ne m’arrête pas là. Demain, je vais voir une autre ostéo spécialisée… pour des manipulations intérieures. L’expérience utltime, je vous disais.  Faut quand même être sacrément motivée. Mais je pense que ça peut tout à la fois apaiser mes douleurs dans le bas du dos et mes règles douloureuses. Alors pourquoi pas tenter le coup ? Bon ça me stresse un peu quand même qu’on aille faire un tour dans mon intimité (même si après les nombreuses échos pelviennes, ponctions et autres hystéroscopies, cela ne devrait plus me faire grand chose…). Allez promis, demain je vous raconte…

Publicités

7 réflexions au sujet de « L’expérience ultime (part.1) »

  1. Plus que les techniques en elles-mêmes, je crois que tout dépend des personnes qui les pratiquent… il devrait y avoir un annuaire des bons praticiens !
    En tous cas, j’espère que cette séance te sera bénéfique !
    Bisous

    J'aime

  2. j’avais tenté la faciathérapie (pas sur de l’orthographe …) qui m’avait laissé dubitative …

    je vois que tu es prête … les mois loin de la pma ont été assez courts, c’est reparti pour fv 4, cycle de décembre ou janvier ?

    J'aime

  3. Après avoir écarté les jambes 100 fois pour des examens médicaux malmenant mon intimité, et m’être préservée de cela en restant à distance de mon corps, dissociée de lui, j’ai testé l’ostéo intra-pelvienne, avec quelque appréhension, je l’avoue.

    Et finalement, la sage-femme ostéo qui m’a accompagnée m’a offert de vrais moments de découverte de mes sensations et de mon corps de femme, possiblement mère;
    en étant active dans le processus, pleinement présente, des liens entre la vie de ma matrice et des mémoires de mon histoire, et de celle de ma lignée utérine sont aussi apparus … bref au delà du côté « remettez-moi tout ça en place, que ça fonctionne là dedans, enfin, SVP », ce fût un moment précieux dans ma construction de femme et de mère … qui a contribué notamment à me faire publier récemment un article sur la matrice utérine (http://www.1001fecondites.com/2011/10/matrice-uterine-berceau-de-fecondite-et.html) et qui a alimenté un enregistrement de relaxation-visualisation sur la sphère utérine que je mettrai bientôt en ligne.

    Pour demain, je te souhaite donc, Lily, un joli moment à la rencontre de toi et cette expérience ultime soit, si ce n’est le premier, au moins un pas de plus vers la victoire !

    J'aime

  4. Il n’y a pas de mal à se faire du bien non ?
    La sophro et la méthode Zermati m’ont beaucoup apporté à moi aussi et je trouve que ces 2 méthodes ont en commun une sorte de prise de conscience de nos sensations, l’apprentissage de l’écoute de notre corps.
    J’attends ton compte rendu de « l’expérience ultime » !

    J'aime

  5. J’ai trop hâte que tu nous racontes ta séance de demain. Début décembre je tente une sorcière…. Qui ne tente rien n’a rien… Bisous et bon courage pour cette séance intime 🙂

    J'aime

  6. Oh je peux bien imaginer que coté intimité tu ne risques plus grand chose…
    Alors une fois de plus, fais confiance. Je pense fort à toi!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s