et surtout des brouettes

Les options du don

20120916-191705.jpg

Pas facile de mener de front adoption et don. Les deux sont tout aussi prenants l’un que l’autre et il faut concilier les recherches de renseignement, les prises de rendez-vous et les prises de tête avec notre quotidien. Mais bon, quand on a vécu trois ans de PMA, on y arrive !

Alors pour se laisser respirer et parce qu’on ne peut pas courir 36 000 lièvres à la fois, nous avons décidé de ne pas nous inscrire sur la longue liste d’attente pour le don d’ovocytes en France. S’acharner pour avoir un rendez-vous, constituer un dossier pour au final de deux à cinq ans d’attente, non merci ! Pour le long terme, nous préférons nous consacrer à l’adoption.

En revanche, nous réfléchissons activement au don en Espagne. Le cousin gyneco de mon homme, avec qui nous avons passé quelques jours de vacances cet été (passer des vacances avec un gyneco, c’est un comble pour une PMette, non ?) habite dans le Sud-ouest et nous a proposé de nous servir de base arrière. Une proposition très sympa mais, après mûres réflexions, pas du tout pratique, parce que même s’il est plus près de l’Espagne que nous, il reste tout de même plusieurs centaines de kilomètres à parcourir et je ne peux pas partir m’installer là-bas trois semaines et n’avoir aucun relais dans ma ville ensuite.

Une fois cette piste abandonnée, nous nous sommes tournés vers une clinique barcelonaise bien connue. En trois clics et cinq minutes passées sur leur site internet, j’avais droit à un « devis » personnalisé (quel mot atroce quand même). Nous connaissons le prix de ces démarches (environ 6000 euros) depuis des années donc nous n’avons pas eu un trop gros choc en voyant le prix s’afficher.

La marche à suivre est ultra simple… Il faut constituer un dossier avec entre autres un ensemble de resultats médicaux puis prendre un premier rendez-vous pour remettre le dossier, faire le point sur notre projet, et récolter l’échantillon de sperme de mon homme. Ensuite, la clinique trouve une donneuse et commence le protocole. Une fois la ponction réalisée, la clinique nous appelle et nous devons débarquer deux ou trois jours plus tard pour le transfert… Incroyable, non ? Deux rendez-vous, et hop l’affaire est dans le sac, si je puis dire.

Il nous reste plein de questions pratiques : est-ce que je peux me faire prescrire les médicaments en France, histoire d’alléger la facture ? Quel est le délais entre le 1er rendez-vous où on constitue le dossier et le second où le transfert d’embryons a lieu ? Quel est le pourcentage de chances d’avoir des embryons congelés ? Comment mon cycle est calé sur celui de la donneuse ? J’en passe et des meilleurs… Je vais les appeler dans la semaine pour savoir et je verrai aussi avec Number four qui sera notre relais en France comment il voit les choses. À partir de là, nous nous déterminerons sur un calendrier. Nous n’envisageons pas un don avant début 2013 de toutes façons. Comme il n’y aura qu’une seule tentative, au regard de notre budget, je préfère prendre le temps…

Prendre le temps me permet aussi de faire le point sur mes questions ethiques. Partir dans un autre pays pour essayer d’avoir un bébé n’a toujours rien d’évident. J’ai l’impression d’être une clandestine, de faire quelque-chose d’illégal… Même si j’en ai très envie, je ne me sens pas encore très sereine avec tout ça… Affaire à suivre, comme on dit dans les séries policières…

Édit : la photo n’a rien a voir… Juste le reflet du temps qui passe peut-être…

Publicités

25 réflexions au sujet de « Les options du don »

  1. coucou les filles je suis nouvelle, je suis en plein parcours de Do et je voulais partager mon expérience , je pense que ca pourra aider certaine personne, surtout sur le choix de la clinique ce qui a été le plus difficile pour moi, j’ai enfin fait mon choix apres plusieures visite dans des cliniques espagnoles je me suis décidée et c’est la clinique Irema a alicante, ils sont supers, à l’écoute et ils vous font sentir comme à la maison et c’est une sensations que l on du moins que j avais besoin…
    Bizz

    J'aime

  2. des questionnements bien légitimes que celles sur le don d’ovocytes à l’étranger, c’est vrai que comme on « utilise » peut être un pays étranger, un pays « en crise » on se pose ce style de questions. Et pour le côté « clandestin », cette impression là, c’est vrai qu’au début on ne sait pas comment faire ne serait-ce que pour les médicaments, les arrêts maladie ou congés annuels….
    La pub de cette clinique dit « en un mois, vous pouvez être enceinte ». J’ai fait un devis virtuel à 8000 euros moi je crois mais avec des associations, on peut baisser apparemment.
    Des filles parlent aussi de prise en charge partielle de la sécurité sociale. Tu peux peut être te renseigner sur cela.
    Es tu sûre des deux à 5 ans d’attente en France? Ici, c’est deux ans et si une amie donne tu gagnes 6 mois sur la liste d’attente.

    J'aime

  3. Je suis pleine d’admiration pour ceux qui sont capables de mener de front adoption et PMA (avec don ou pas). Pour moi c’était pas concevable. J’avais contacté Eugine à l’époque pour connaitre leur tarif pour une IAD et c’est vrai qu’ils sont sacrément réactifs (mais cher). En même temps, on est une manne d’or pour eux, normal qu’ils nous déroulent le tapis rouge. Mais renseigne-toi, il se peut que vous ayez droit à une aide de la sécu pour un don d’ovocyte à l’étranger.

    J'aime

  4. J’ai eu ma fille du 1er coup à la clinique Eugin à Barcelone (don ovocytes) a 41 ans! Auj j’ai 43 ans et j’ai refait une insémination le 4 septembre dernier chez Eugin. J’attends le résultat de la prise de sang… Bon courage à toi!

    J'aime

  5. Bonjour Lily
    Nous avons les 2 pieds dans le don en France et en Espagne, surement la même clinique que toi mais à Valence… J’ai toute les réponses que tu te poses, fraichement arrivées dans ma boîte mail cette semaine après une premier rv début septembre. Je t’envoie un MP dans la journée, si cela peut vous aider… Bise

    J'aime

  6. Tu ne fais pas quelque chose d’illégal puisque le don d’ovocyte existe en France. C’est le délai d’attente qui est insupportable ! J’admire votre cheminement, vous allez y arriver !

    J'aime

  7. Bonjour Lily,
    une petit question m’inquiète…
    vous écrivez avec vos vrais prénoms et noms ??? si oui, faites attention de ne pas vous faire googleliser par l’ASE….
    ils n’M pas bien que les postulants soient également en recherche d’autre parentalité que l’adoption…

    Sinon, il y a des cliniques bien moins chères, qui fonctionnent comme celle de Madrid (même sérieux, voir meilleurs résultats)…
    CF le site des enfants Kdos pour voir les prix négociés…

    je soushaite juste rebondir sur un autre terme : illégal… Ce n’est pas vraiment illégal puisque la sécu française rembourse une partie des frais (jusqu’à 1800 euros il me semble) si vous êtes toujours en âge de bénéficier de la PMA en France… (cf également le site des enfants kdos pour l’élaboration du dossier de remboursement)….
    Quelque soit votre chemin, vous n’avez jamais été aussi proche de votre enfant… tenez-bon…

    J'aime

  8. Beaucoup de questions auxquelles tu auras sûrement de réponses très vite. Ça avance bien, c’est chouette. Pour les médocs, il y a l’option de récolter les ‘non-utilisés’ des FIVs des PMettes. Suivant le moment où tu en auras besoin, si j’en ai encore en stock, je pourrai t’en envoyer.
    Bises

    J'aime

  9. Nous sommes allés aussi dans une clinique connue a Barcelone (c’est sans doute la meme) et nous n’avons franchement rien a redire…
    Le transfert a eu lieu mardi dernier 🙂
    (pour info 26 ans en IO)

    Bien sur il y a ce coté fric (qu’est ce qui n’en a pas???) mais il y a aussi un coté chaleureux et humain ! le pays et sa culture aide bien à cela!
    Nous avons choisi Barcelone car même si nous n’y allons pas pour des vacacances, il y a un coté dépaysement en y allant, cette ville est superbe et donc ça n’enlève rien au « voyage »! et tout cela sans etre au bout du monde non plus, pour nous 1h d’avion, tout juste le temps d’ouvrir son magazine!

    Si tu as quelques soucis avec la langue espagnole, ils parlent très bien le français! la femme medécin que nous avons rencontré pour le premier rdv avait meme un nom français et à l’entendre je pense qu’elle l’etait…

    En Belgique il faut aussi savoir (si je ne me trompe) qu’il faut venir avec une donneuse…. à vérifier…

    Si tu souhaites que je réponde a tes quelques questions, n’hésite pas… mais tu veux peut etre te renseigner par toi meme…

    En tout cas je te souhaite une bonne continuation dans ces deux belles démarches… nous avons fait le choix d’en mener qu’une à la fois!

    J'aime

  10. Pour ma part je me suis rendu en tchéquie, c’est moins cher et avec des taux de réussite identique … et ce ne sont pas des usines a bébé … pas de délai d’attente … 1 seul RV …
    Je suis à votre dispo si vous voulez des info.
    Le don en france existe, don ce n’est pas illégale, mais il n’y a que très peu de donneuse … nous aussi avons le droit au bonheur d’être maman …
    Charlotte est née depuis 15 mois, je suis a votre dispo.

    J'aime

  11. Partir dans un autre pays pour essayer d’avoir un bébé n’a toujours rien d’évident.

    la question se posera aussi probablement et avec encore plus d’acuité pour l’adoption

    J'aime

  12. Bonjour Lily. J’ai fait une insémination avec donneur de sperme en Belgique à l’AZ. Je suis Belge d’origine mais je vivais depuis 9 ans dans le Sud de la France, donc sous la Sécurité Sociale Francaise. J’avais fait 4 inséminations en France, sans résultats et malheureusement toute la procédure a été trop lourde pour mon couple…nous avons donc rompu et un ans après pour ne rien regretter plus tard j’ai décidé de faire des tentatives avec un donneur anonyme en Belgique ou c’est authorisé comme femme célibatiare (c’était ma dernière chance de devenir maman puisque j’ai 42 ans).
    Contre toute attente la première tentative a réussi et je dois accoucher le mois prochain d’un petit garçcon. Du coup j’ai quitté la France et suis revenue habiter à Bruxelles près de ma famille.
    L’équipe à l’AZ était super et j’ai seulement dû faire 2 trajets avant de faire ma première insémination, troisième trajet était pour l’insémination et ça a prit du premier coup! Je me suis bien fait aider par une gynéco en France pour toutes les ordonnances et analyses de sang.
    Bruxelles est très accessible depuis Paris avec le Thalys (1h25 de trajet) et on parle très bien le Français lol
    Je ne connais pas les prix pour une donnation d’ovocyte et je m’imagine que la procédure est différente.
    Ils ont un site ou tu peux retrouver beaucoup d’informations: http://www.brusselsivf.be. Ce serait avec un GRAND plaisir d’être votre « guide », dis moi si tu veux qu’on ai un premier contact par émail ou même par téléhone. Il ne faut pas tarder car comme j’ai expliqué il me reste que qqs semaines/jours avant le grand jour J!!

    J'aime

    1. Pour l’instant on est branché Espagne car on m’a dit qu’E, Belgique il y avait de l’attente mais si on change d’avis je te le dis… Et félicitations au passage !

      J'aime

  13. La liste d’attente en France? Tu as bien raison de ne pas t’y inscrire, nous l’avons fait et je le regrette bien! Je n’aurais pas entendu les propos audieux de la gyné qui me traitait « d’attentiste » parce que je ne voulais pas partir à la recherche d’une donneuse… Alors vive le DO à l’étranger! et nous ne sommes pas des clandestines, seulement des incomprises dans notre propre pays. Prends le temps de te poser quand même, parce qu’entre adoption et DO, tu dois avoir la tête qui tourne! gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s