et surtout des brouettes

Bad timing

Mon cœur a bondi dans ma poitrine quand j’ai vu la Une du Monde hier : « Adoption à l’étranger, un coup d’arrêt sans précédent ». Au final, l’article ne nous apprend rien de plus que ce que nous rabâche l’aide sociale à l’enfance depuis six mois : vous n’arrivez pas au bon moment ! Il y a quand même ce chiffre, ce chiffre qui fait mal parce qu’il donne chair à tous ces discours : 1500 enfants étrangers seront adoptés en France en 2012. Ils étaient 2000 en 2011, 3500 en 2010… C’est dire si la chute est rapide.

Les raisons ? Des pays qui se ferment, un niveau de vie globale qui monte… Ce qui fait dire à quelqu’un du ministère des Affaires étrangères : « dans un monde idéal, il n’y aurait pas d’adoption internationale ». Pour le ministère chargé de ce dossier, je trouve cette phrase particulièrement malvenue, mais bon, passons…

Bad timing pour nous… Cette chute va entraîner deux choses : un afflux de candidatures vers les pays qui restent ouverts, avec des dérives éthiques certaines, une attente plus longue pour l’adoption en France. Dans le même temps, Ariane nous a dit que le nombre de « parents » adoptants diminuaient énormément. Ce qui ne m’étonne guère, vu les encouragements.

Voilà… Il y a 10 ou 15 ans, l’adoption n’était pas un chemin pavé de roses mais semblait tout à fait jouable.

Dans 10 ou 15 ans, je suis persuadée que les jeunes femmes congèleront leurs ovocytes pour faire leur bébé quand elles le veulent, et peut-être que si elles ne les utilisent pas tous, certaines voudront bien en donner quelques-uns aux galeriennes… Et les problèmes d’insuffisance ovarienne seront résolus. Ça parait de la pure fiction mais je suis persuadée que cela se réalisera.

Et entre les deux, il y a nous et notre désir de fonder une famille… À la lecture de l’article du Monde, ma certitude de devenir mère s’est un peu émoussée… Toujours pas ma volonté.

Publicités

17 réflexions au sujet de « Bad timing »

  1. Récemment, des centres recherches ont réussi à créer des gamètes mâles et femelles à partir de cellules souches. Je pense qu’effectivement, un jour, on aura beaucoup plus de solutions pour vaincre l’infertilité. Malheureusement, il y aura toujours des cas, où la médecine ne sera pas une solution (je pense notamment aux femmes qui n’ont plus d’utérus) et pour elles, il faudra soit passer par l’adoption, soit par la gestation pour autrui.
    Adopter devient de plus en plus compliqué mais vous êtes dans les bons dossiers et même si cela prendra plus de temps, vous l’aurez cet enfant.

    J'aime

  2. Peut-être que l’adoption à l’étranger est plus difficile et restreinte, mais pourquoi ne pas penser que vous pourrez adopter un enfant né en France? Mon frère l’a fait, et un couple d’amis aussi, et ils étaient plus âgés que vous…

    J'aime

  3. mais c’est si choquant de penser que dans l’idéal, il ne devrait pas y avoir de trafics d’enfants, aucun parent biologique ne devrait renoncer à son enfant pour cause de pauvreté/réprobation sociale, et un orphelin devrait être élevé dans sa famille élargie et son pays d’origine??? C’est si triste que le niveau de vie global monte?

    J'aime

    1. Comme tu le vois, je n’ai jamais censuré tes commentaires et tes positions mais j’en ai un peu marre de lire à travers tes propos que adoption = trafic d’enfants et que je ne serai qu’une salope aigrie d’occidentale qui veut voler un enfant de pays pauvre.

      Si tu n’es pas capable de comprendre que pour moi, l’adoption c’est avant tout faire s’additionner deux grands malheurs (celui de l’enfant et celui de ses futurs parents adoptifs) pour en faire un grand bonheur, qu’on peut adopter en passant par des OAA respectées et respectables qui ont reçu des agréments des États et des organismes internationaux, je suis bien triste pour toi.

      Après si tu préfères rester dans ton monde oū tout est noir et blanc, libre à toi !

      J'aime

      1. Ce n’est pas dans mes habitudes d’utiliser des qualificatifs aussi violents et grossiers, et ton sous-entendu est très aggressif ; franchement, je suis très choquée que quiconque puisse me prêter une idée pareille.

        Tu dois me confondre avec quelqu’un qui laisserait une tonne de commentaires péremptoires. Pour mémoire, je n’ai laissé qu’un commentaire et nous avons échangé quelques mails courtois. Le dernier mail que je t’ai envoyé, que je viens de relire, contient d’ailleurs surtout des questions que je me pose, comme ce commentaire.

        Permets moi donc de penser que ce n’est pas moi qui vit dans ce monde sans nuances.

        J'aime

      2. Si si je sais très bien qui tu es. Je crois que tu ne te rends pas compte à quel point tes propos peuvent être blessants et egalement agressifs à force d’assimiler à tout bout de champs adoption et trafic d’enfants !

        Je réagis comme un animal blessé, quand j’ai mal, je griffe !

        J'aime

  4. Oui oui moi aussi j’y crois toujours mais je me dis qu’on fait bien de se démultiplier entre le don et l’adoption… Parce qu’aucune de ces pistes n’est gagné d’avance ! Bizzz

    J'aime

  5. Dur dur ce genre de nouvelles… mais s’il y a moins d’enfants adoptables, j’imagine que forcément les critères vont être plus stricts pour les choix, et comme vous semblez avoir un dossier au top, il y a toutes les chances pour que votre petit bout arrive jusqu’à vous.
    Courage ma belle, à toi et à ton cher et tendre.
    Bisous

    J'aime

  6. Oui et dans 10 ou 15 ans les nanas dont les mecs auront un sperme nul (et ils seront de plus en plus nombreux) seront obligées de se tourner vers le don. Un vrai business aux dons de gamètes s’organisera peut-être même que certains pays dits émergents (pays où on pouvait adopter hier) auront leurs cliniques de fertilité…
    Le monde est merveilleux…Pffff !
    Si seulement en France, on pouvait débloquer l’adoption mais malheureusement il suffit qu’une accouchée sous X envoie un nounours ou une carte à son enfant et ce dernier n’est plus adoptable et il fini sa course à la DASS…
    Je souhaite de tout coeur que vous fassiez partis des adoptants repartant avec un petit bout.
    Je croise, je croise, je croise, Je croise, je croise, je croise, Je croise, je croise, je croise, Je croise, je croise, je croise, Je croise, je croise, je croise, Je croise, je croise, je croise, Je croise, je croise, je croise

    J'aime

    1. Pour info, pour les « accouchées sous X », comme tu dis, elles ont deux mois pour montrer (ou pas) un regain d’intérêt pour l’enfant. Une fois ces deux mois passés, s’il n’y a pas eu de contact, l’enfant est adoptable. Et même en cas de contact, s’il n’y a pas de suite l’enfant peut être déclaré adoptable 6 mois plus tard.

      J'aime

      1. Oui, en France tous les bébés nés sous X dont la mère n’a pas changé d’avis au bout de 2 mois sont adoptés immédiatement.

        Il ne faut pas avoir l’illusion qu’il y a beaucoup de bébés adoptables en France. Les enfants placés non adoptés sont souvent des enfants grands ou handicapés, et il y a beaucoup moins de candidats à l’adoption désireux d’adopter ces enfants-là (qui ont souvent un passé difficile derrière eux, des problèmes psychologiques…), de plus une partie de ces enfants n’a aucun désir d’être adopté.

        J'aime

  7. J’ai pensé fort à toi quand je suis tombée sur cet article…le timing n’est peut être pas parfait mais je suis certaine que tu auras bientôt une jolie famille… Il ne peut pas en être autrement…. Confiance et espérance…. Bisous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s