et surtout des brouettes

Le don sur les rails

Ce qui est bien quand on mène deux projets en parallèle, c’est que quand on a l’impression que l’un patine, on peut connaître des avancées sur l’autre. Et inversement. Pour le moment, je ne regrette pas du tout notre décision de suivre tout à la fois les pistes du don et de l’adoption, je suis autant motivée par les deux, et nous verrons bien ce que la vie nous réserve.

Sur le front du don, les choses se mettent en place. Le premier rendez-vous à la clinique espagnole est pris pour début janvier, les billets d’avion achetés. Reste encore l’hébergement à trouver. Nous avons aussi revu Number four qui nous a prescrit tous les examens nécessaires à la constitution de notre dossier et qui est ok pour nous servir de base arrière pour le don.

Et oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, même si j’ai subi tous les examens gynécologiques de la terre, il faut en repasser certains puisqu’il y a des dates de péremption : six mois pour des dosages hormonaux, un an pour les sérologies… Qu’est-ce que vous voulez ? Je suis accro aux échos pelviennes, et je ferai n’importe quoi pour m’en faire prescrire. Mon homme repart aussi avec sa série d’ordonnances. Petite nouveauté de son côté : une analyse génétique. Après cinq ans d’essai et et trois de PMA, qu’on puisse encore nous prescrire des examens inédits me sidère.

En parallèle, avec l’aide de certaines d’entre vous (merci Bodhanat) et de l’association Maia, je suis en train de constituer un dossier pour faire rembourser une partie du don par la Sécu (la somme forfaitaire est de 1500 euros, sur 6000, c’est toujours ça de pris !). Bon, c’est pas gagné ! Il faut citer tous les textes de lois qui vont bien, écrire une lettre de motivation, en avoir une autre d’un gynéco français qui explique pourquoi on ne peut pas attendre encore cinq ans en France avant un potentiel don… Et après, tout dépend du bon vouloir du Médecin conseil. Vous savez, le mec qui se cache dans son bureau, on ne sait pas qui c’est mais à chaque fois qu’il faut faire un choix en matière de remboursement Sécu, c’est lui qu’on appelle. Moi je me dis que comme ils n’ont pas eu à rembourser une 4ème FIV, ils peuvent subventionner une partie du don… Mais bon je ne suis pas le médecin conseil.

Il me reste donc à soigner ma lettre de motivation et ne surtout pas leur dire tout le mal que je pense de ce système totalement hypocrite. Mais si la Sécu accepte, alors la mutuelle devra suivre (là aussi ça dépend du contrat souscrit et des clauses en tout petit qu’on ne lit jamais)… Au final, je vous rassure, la grande partie des frais restera à notre charge. Mais si nous arrivons à obtenir ce petit pécule, ce sera autant que nous pourrons consacrer à d’éventuels transferts d’embryons congelés (soyons optimistes !) voire à l’adoption… Parce qu’aujourd’hui notre projet de fonder une famille est aussi devenu une équation budgétaire. Tout ce qui pourra être gagné sera autant de portes que nous pourrons laisser ouvertes. Alors, ça vaut la peine d’essayer, non ?

Publicités

18 réflexions au sujet de « Le don sur les rails »

  1. Bonjour Irouwen,

    Pour ma part, les remboursements sécu ont pris 1 mois, 1581 € sur les 5250 € payé et la totalité de mes frais de transports (avion, taxi). Mais je suis en attente du remboursement de la mutuelle.
    Mais malheureusement, c’était un échec !
    J’aimerais savoir si pour ta deuxième tentative c’était avec des embryons congelés qu’il te restait ou si tu as tout recommencé car moi je dois y retourné d’ici un mois et repayé 1610 € ?
    Sinon merci pour toutes ces informations.

    J'aime

  2. Je suis d’accord avec l’hypocrisie du système. Et je trouve hallucinant qu’il faille faire une lettre de motivation pour avoir le droit de se faire rembourser un traitement que normalement on devrait pouvoir faire un France.

    J'aime

  3. Tu avances sur ton chemin, ça fait du bien, hein?!! Merci irouwen je pensais effectivement que c’était foutu pour le remboursement des frais de transport. Je suis contente pour toi Lily, car dans quelques mois vous allez pouvoir tenter l’aventure! Pour ce qui est du logement, pour le 2ème rdv (c’est-à-dire le transfert) trouver quelque chose pas trop loin de la clinique pour pouvoir te reposer un peu avant le retour. je t’embrasse

    J'aime

  4. Pour le don en Espagne, j’ai (grâce à une copinaute) les papiers pour te faite rembourser jusqu’à 65 % de tes frais de transport ( avion ou train et taxi ). Je ne l’ai pas encore testé mais cela a fonctionné pour elle. Si cela t’intéresse, dis le moi et je te l’envoi en mp.

    J'aime

    1. Si tu as fait une demande d’entente préalable (cerfa n °11575*03- s3139c à faire remplir par ton gynéco), et que tu as reçu l’avis favorable ou pas de réponse, la sécurité sociale rembourse les frais de transport en totalité. Mais il faut remplir le cerfa n° 11162*02 – S3140 « etat de frais », avec tous les justificatifs (billets avion, train; et les facture d’achat).
      La gynéco sur paris qui nous suivait pour le don, disait qu’elle ne faisait plus cette demande, car la sécu sur paris refusait de rembourser.
      J’ai fait quand même la demande (sans entente préalable pour la 2ème tentative) et j’ai obtenu le remboursement en totalité.
      Ces le centre de Vannes qui gére les remboursement desoins à l’étranger, mais c’est ton centre qui accorde ou non l’accord pour l’entente préalable pour les frais de transports.
      Les cerfa sont à récupérer à la sécurité sociale, le bleu « soins reçus à l’étranger » n° 12267*02 – s 3125 a ; pour les remboursement de soins à l’étranger, un pour toi et un pour chéri.

      Mais si tu fais tout comme indiqué dans le dossier Maia, c’est tout bon.

      Et puis surtout, surtout, faire des photocopies de tous le dossier que tu leur envois, cerfas, billets avion ou autre, lettre du doc, de toi, facture de la clilnique, etc Car ils ont une facheuse tendance à perdre les dossier et à te réclamer ensuite des originaux que tu leur avait envoyé. j’ai fait des photocopies couleurs et cela m’a été fort utile, car ils avaient perdu notre dossier pour notre première tentative.

      Mais je ne sais pas où en ai la rumeur des arrêts des remboursements des f rais de transport.

      J'aime

  5. De bonnes nouvelles, du concret. Ça fait du bien, non? Courage pour la lettre de motiv – surtout rester hypocrite, ne pas leur dire ce que tu penses réellement, et faire de jolis ronds de jambe!
    Plein de bonnes choses pour la suite.
    Bises

    J'aime

  6. Hello Miss, concernant les remboursements des Fiv-Don, grâce au dossier Maia, nous avons obtenu le paiement des 1500 euros et le remboursement des frais de transport (environ 300 euros à chaque fois et seulement pour MES frais de transport à moi, ceux de mon conjoint non, mais sa mutuelle lui a remboursé) pour les deux tentatives que nous avons fait (juin 2011 et octobre 2011).
    Pour la tentative du mois d’octobre, l’info circulaient qu’ils ne remboursaient plus les frais de transport. Je n’avait donc pas envoyé le cerfa, et les billets d’avion et train, mais la sécurité sociale m’a réclamé ça et ils m’ont ensuite remboursé ses frais de transport.
    Pour les mutuelles, c’est plus compliqué (cela dépend des contrats), car la prise en charge à 100% infertilité de la ss couvre tout, c’est à que les 1500 euros sont les 100% de la sécu. Donc notre mutuelle (mgen) considère qu’elle ne nous doit rien puisque nous avons bénéficié d’un remboursement à 100% (sur le forfait de 1500 euros).
    Notre premier remboursement est arrivé au bout de 6 mois et le deuxième aussi.

    J'aime

    1. Tu viens de me donner une info essentielle : on peut retenter le dossier pour un deuxième don. Et je sais pour les mutuelles que c’est encore moins gagné que pour la Sécu ! Merci beaucoup en tout cas !! Bizzz

      J'aime

  7. ;-)) Bon courage pour cette mise en place… cela à l’air de bien démarrer. …À la CPAM, c’est parfois malheureusement la « petite » technicienne derrière son « petit » bureau qui se rêve d’avoir des ambitions toutes puissantes sur les dossiers…à l’insu du M. Conseil… « ce qui est fait n’est plus à faire »… sans imaginer un instant de la conséquence que cela peut avoir sur notre parcours… Wait&see… et n’hésites pas si tu as un refus… bise

    J'aime

    1. Bon courage Lily pour ces quelques examens gouttes d’eau? Je me rappelle qu’avant tout ça, la prise de sang de sang annuel me tétanisait. Maintenant c’est une telle routine et je connais toutes les infirmières du labo…misère… J’aimerais bien entrer en contact avec Bodhanat si possible. J’ai quelques questions. Merci

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s