et surtout des brouettes

La chemieumieutitude

Pourquoi pas moi ? Pourquoi je ne peux pas fonder une famille comme tout le monde ou presque ? Pourquoi je dois attendre, et attendre encore ? J’ai beau aller plutôt bien en ce moment, certains soirs, ces questions me reviennent en tête… Et me rendent bougon. Mon homme a inventé un mot pour qualifier mon humeur ces jours-là : la chemieumieutitude ! Il me regarde, sourit et me dit : « toi tu es toute chemieumieu ! ». Invariablement, sa phrase me fait sourire un instant, avant de replonger dans mes râleries.

Soyons honnête, la chemieumieutitude arrive souvent après une annonce de grossesse, un obstacle qui se dresse devant nous pour le don ou l’adoption, ou des phrases déplacées… Quand je prends en pleine poire les années qui passent, les enfants qui grandissent et la deuxième chambre qui reste vide.

Et puis, quand j’ai bien épuisé mon homme avec mon air grincheux, je me dis que c’est ainsi, qu’on n’y peut rien et qu’il vaut mieux avancer… Jusqu’à ma prochaine crise de chemieumieu.

Publicités

13 réflexions au sujet de « La chemieumieutitude »

  1. Un jour, tu auras la réponse à ces questions : elle sera dans tes bras, et tu sauras, en tenant cet enfant, si j’étais tombée enceinte, si je n’avais pas traversé ces épreuves, jamais je ne t’aurais connu(e).

    Et tu sauras que c’est cher payé mais que c’est grâce à ce long parcours que vos chemins se sont croisés.

    J'aime

  2. Chère Lili,
    je reviens de loin, et je revenais avec un grand espoir pour toi, pour vous… Et je tombe sur cet article Chemieumieu, après relis ton article du 6 décembre 2011 : « 48 brouettes plus tard… » que j’avais gardé pour moi tellement il me ressemblait! Et donc je me suis dit: « il est temps! », temps que je te trouve et que je te lise, tant qu’une bonne nouvelle te touche enfin!!
    Et c’est avec une boule au ventre que je tombe donc sur ce « cheumieumieu » qui me correspond (encore) si bien…
    Je ne garantie pas mon retour assidu, mais te passe juste un coucou sincère et attristé par la stabilité de votre situation, et en passant, ne t’annonce pas non plus de bonnes nouvelles! Juste une longue année bientôt terminée, remplie de déboires et désespoirs, de fausse-joie vite déchue…
    Advienne que pourra, je n’ai rien à t’apprendre de neuf, si ce n’est que j’ai juste appris de mon côté à me lever le matin, et à me coucher le soir, avec cette sensation de « chemieumieu » quasi-permanente !!
    Je vous embrasse toi et ton Homme, et continue de te souhaiter beaucoup + à l’avenir!
    Bien à toi…
    Juspan

    J'aime

    1. Chère Juspan, ça fait plaisir de te retrouver, malgré ces pas très bonnes nouvelles. Prends soin de toi et viens donner des news de temps en temps. Bizzz

      J'aime

  3. Ce qui serait bien, c’est d’avoir un endroit quelque part, où on peut aller quand on se sent ‘chemieumieu’ pour gueuler à grands coups de « MAIS POURQUOI? QU’EST-CE QU’ON A FAIT POUR MERITER CA? POURQUOI NOUS? C’EST PAS JUSTE!!!!!!!!!!!!!!!!! » le plus fort possible.
    Je pense qu’une fois de temps en temps ça ferait du bien, et puis on peut repasser à autre chose.
    Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s