et surtout des brouettes

La sala de espera

20130106-205612.jpg

En espagnol, la salle d’attente se dit « sala de espéra » que j’aime traduire littéralement par salle de l’espoir. Et de l’espoir, nous en avons pris un grand bol lors de notre séjour à Barcelone. Le premier rendez-vous a la clinique s’est très bien passé. Nous sommes passés d’un bureau à l’autre, trois heures durant, pour évoquer tous les aspects administratifs et médicaux. La mécanique est bien huilée mais nous n’avons pas l’impression d’être dans une usine de la reproduction. Au contraire, l’accueil est plutôt personnalisé et très pro.

La jeune gynéco qui nous a reçu nous a expliqué le protocole : bloquer mes ovaires par une piqûre de décapeptyl le 17eme jour du cycle, attendre les règles et à J1 me mettre sous hormones artificielles, le temps de la stimulation ovarienne de la donneuse pour que nous soyons synchros… Une phase qui dure quelques semaines. Au moment du déclenchement, nous sommes prévenus et devons être à Barcelone 4 jours plus tard pour le transfert des embryons (nous nous sommes mis d’accord sur deux), sauf contre-indication évidemment… Les embryons surnuméraires sont congelés.

Mon homme a ensuite fait ce qu’il avait à faire. L’échantillon de sperme a été congelé pour être utilisé au moment de la FIV. Depuis, ça nous fait bien rire. Je lui envoie des « ça va, t’as pas trop froid ? », mon homme peut me lancer « et pendant ce temps là, je me les gèle en Espagne »… Bref, on relativise.

Coup de chance (ou signe que je me sens prête), mes règles ont débarqué en même temps que nous en Espagne. Du coup, notre première action en sortant de cette clinique de la fertilité a été d’aller acheter la pilule (un comble, non ?) et ainsi reprendre le contrôle sur mes cycles plus qu’anarchiques (de 20j a deux mois et demi, et le plus souvent deux mois en ce moment).

Trouver une donneuse qui corresponde à mes caractéristiques physiques ne semble pas poser de problème. Et oui, les médecins tiennent à ce que la donneuse me ressemble, alors que moi, je m’en fiche à un point… Il se peut donc que nous commencions la préparation dès ce cycle-ci… Nous le saurons dans la semaine.

Au final, nous aurons une chance sur deux. Une chance sur deux de voir nos vies basculées… J’essaie de garder la tête froide, mais ça ne va pas être simple.

Lors de notre retour, dans l’avion, nous étions entourés de couples franco-espagnoles et de leur marmaille qui rentraient de leurs vacances en famille. Un joyeux bordel… Prémonitoire ?

Je reviens dans la semaine vous parler de Barcelone, côté touristique… J’ai adoré cette ville de bout en bout…

Publicités

20 réflexions au sujet de « La sala de espera »

  1. J’étais un « sous marin » mais là bonne chance, j’ai vu des
    reportages ça n’arborde que du bonheur (un ou deux bébés)
    Bonne chance à vous deux, j’y crois. Bises .
    Anne Marie

    J'aime

  2. Ton billet nous laisse sur une note très positive qui laisse présager la meilleure des suites à cette aventure. Vous avez déjà été pas mal éprouvé, alors le vent ne peut que tourner en votre faveur. Parole de p’tit hérisson!

    J'aime

  3. Bonne année Lily, et elle commence fort !
    Je pense que nous sommes allés au même endroit et comme toi j’ai été emballée par la clinique et par la ville.
    Nous, nous préparons pour notre second voyage, le coup de fil qui nous demande de débarquer fissa, c’est pour bientôt ! Difficile de garder la tête froide… Bonne chance pour la suite.

    J'aime

    1. Oui c’est bien plus que chèque nous avons eu jusqu’à présent… Mais pas 100%… Réussir à garder la tête froide va être bien difficile…

      J'aime

  4. Cela fait du bien de lire tout cet, ces espoirs. ça fait du bien quand les choses se concrétisent.
    Plus qu’à attendre, mais attendre dans cette salle de l’espoir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s