Neuf mois....

Allaiter ou pas

Je continue dans la série des questions existentielles du moment : allaiter ou pas ? En préambule, je n’ai pas de position de principe sur l’allaitement : je ne suis ni membre de la Lèche league, ni une pro biberon absolue. Comme pour beaucoup de choses, l’allaitement est avant tout un choix éminemment personnel qui dépend, je crois, aussi beaucoup des circonstances à la naissance. Ce préambule dit, si je n’avais eu qu’un seul enfant à la fois, j’aurais tenté l’aventure. Mais avec deux ?

Ma première réaction au début de ma grossesse a été de me dire : tant pis, ce sera biberon direct. Je me demandais même si allaiter des jumeaux était possible.

Mon homme, lui, n’est pas très enthousiaste sur l’allaitement. Il a très envie de s’investir et cela passe, pour lui, par donner le biberon. Il a également peur que ce soit trop fatigant pour moi. Il ne pose pas de véto pour autant, il me laisse faire mon chemin.

Alors je me renseigne auprès de parents de jumeaux essentiellement. Et oui, allaiter deux bébés en même temps, c’est possible et comme avec un seul bébé, toutes les expériences existent, de la plus mauvaise à la plus joyeuse.

Je n’ai pas encore vraiment pris ma décision – et tout dépendra de quand et comment ils naissent – mais pourquoi pas essayer ? Si c’est trop galère, il sera toujours temps de leur donner le biberon, alors que je ne pourrais pas faire le chemin inverse.

Publicités

31 réflexions au sujet de « Allaiter ou pas »

  1. Bonjour Lily,
    j’ai beaucoup hésité avant de t’écrire, donc j’ai laissé passer du temps pour que mon intervention soit plus discrète, parce que je ne veux en aucun cas de débat passionnel, de reproche du type « non à la culpabilisation » ; bon. Je suis la première excédée que l’on ne puisse pas parler sereinement d’allaitement, et je pense que cela contribue à un énorme déficit d’information dans notre pays en particulier. Mais je vois aussi que tu es une personne très censée, qui lit et se renseigne énormément, donc je n’avais pas envie que tu fasses un choix « non en connaissance de cause » parce que c’est ce qui m’attriste le plus, toutes les mamans qui choisissent, croient choisir en fait, mais sans véritable connaissance de ce que leur choix implique.
    On ne peut en aucun cas mettre sur le même pied lait maternel et lait artificiel. Oui nous sommes dans un pays civilisé où une intoxication comme en Chine ne devrait pas arriver mais non on ne peut vraiment pas dire que les deux se valent. Le poids des lobbies est tel et leur volonté de stigmatiser les « hystériques » de l’allaitement que ça devient compliqué d’informer. Bref. Le fait est que ma sœur jumelle est consultante en lactation. Elle n’a pas osé non plus répondre à ce post, mais on en a parlé, en se demandant vraiment comment faire, comment dire, comment informer… J’ai fait réviser ma sœur quand elle passait son examen, j’ai aussi beaucoup lu sur le sujet, et je n’en reviens toujours pas, des bienfaits de l’allaitement, de ce lait qui est de l’or liquide, un élixir tout à fait hors norme, qui représente je trouve toute l’intelligence de notre corps, l’exceptionnelle capacité de ce dernier à faire une formule de lait à chaque instant parfait pour notre/ nos enfant(s).
    Il y a plein de liens, plein d’articles, je ne sais pas bien comment les choisir, je vais t’en mettre quelques uns… et n’hésite pas, si tu as des questions,… Et un dernier point, je ne fais pas partie de la Leche League, mais ces femmes sont dans leur grande majorité d’une compétence et d’une gentillesse rares. J’ai déjà appelé, le dimanche, une animatrice de permanence quand je galérais, je n’en reviens toujours pas de l’accueil, de l’écoute, de la patience… alors si tu fais ce choix, garde un numéro sous le coude et appelle avant de baisser les bras ! Et n’hésite pas à consulter leur fonds documentaire qui est extrêmement riche et complet.
    Bref ! Allez, je te mets quelques liens car je sais que tu les liras. Ensuite tu feras ton choix, avec tes possibilités et tes limites. Mais au moins ce sera un choix éclairé, c’est tout ce qui compte pour moi. Je t’embrasse !
    http://www.lllfrance.org/informations-allaitement/fonds-documentaire/allaiter-aujurdhui-extraits/502-45-allaitement-des-jumeaux-et-plus.html?q=jumeaux
    http://www.lllfrance.org/informations-allaitement/fonds-documentaire/dossier-de-l-allaitement/617-da-50-allaiter-des-jumeaux-un-defi.html?q=jumeaux
    http://www.mamanana.com/101-raisons-choisir-allaitement-maternel-a-11.html
    http://www.lactissima.com/a-tire-d-ailes/
    http://seinplicite.forumactif.fr/t17-les-risques-du-non-allaitement

    J'aime

  2. Bonjour,
    Je n’ai pas eu de jumeaux, mais j’ai eu 2 fils. Je tenais vraiment à les allaiter car on a toutes entendu les « bienfaits du lait maternel ». Mon premier ne voulais pas aller au sein, ça n’allait pas assez vite, un glouton, donc j’ai tiré mon lait et je lui ai donné jusqu’à 4 mois. Pendant que je tirais mon lait, le papa nourrissait le petit.
    Mon 2eme est né avec 1 mois d’avance et un RCIU sévère donc couveuse dès la naissance car moins de 2kg. Là j’ai pas eu choix, j’ai investit dans un tire lait electrique, ça a tellement bien fonctionné que j’ai même donné du lait au lactarium de Necker. Et mon fils prenait donc mon lait au biberon. L’important pour moi n’etant pas le contact peau à peau mais bel et bien qu’ils aient mon lait, je trouve que le tire-lait est un bon compromis et en plus le papa n’est pas exclu.
    Et coïncidence ou pas, mes deux garçons n’ont été malades que très rarement depuis leur naissance. Je me plais à dire que c’est grâce à mes anti-corps.

    J'aime

  3. Effectivement très perso comme choix. Pour ma part le papa s’est bcp investi car nous étions en allaitement complété (lait maternel la plupart du tps) car les bb étaient trop petits pour être uniquement au sein, donc il donnait les bibs. Après oui c’est crevant, tu tardes un peu à retrouver ton corps, mais je suis contente de l’avoir fait, ça m’a permis de prolonger un peu la « fusion » avec les bébés nés un peu tôt.

    J'aime

  4. je poste rarement meme si je lis tous les articles.. les questions sur l’allaitement me rappellent qques souvenirs.. je voulais plus que tout allaiter mon bébé, je m’étais hyper renseignée, j’avais été voir une amie sf spécialiste de l’allaitement (une experte qui donne des conf à l’oms).. et puis mon loulou est arrivé.. accouchement long, douloureux, bébé abimé.. pas prêt pour l’allaitement.. ;-( pourtant j’étais ds une mater « bobo » très pro allaitement, les sf étaient super, je n’ai jamais été seule, on m’a aidé ms ça a été trop dur.. auj, je ne regrette pas d’etre passée très vite au bib, mon chéri a pu prendre le relai vu que je n’ai presque pas pu me lever pendant 3 semaines après l’accouchement.. ms surtout sache que si tu passes au biberon tu pourras tjs revenir à l’allaitement, c’est plus dur ms c’est possible.. et la super sf que j’ai vue m’a meme dit qu’elle avait réussi à mettre en place un allaitement avec une maman ayant adopté son petit.. tout est possible!! bon courage!!

    J'aime

  5. c’est trop mignon :)) le papa qui a peur de ne pas avoir assez à s’occuper des bébés si la maman allaite. Il va vite s’apercevoir qu’il lui reste largement de quoi s’occuper à plein temps et même plus avec tout le reste : les couches, le berçage, le portage, le bain etc etc

    pour ce qui est d’allaiter des jumeaux c’est possible (je l’ai fait sur une longue période) mais sans aide ça va être difficile parceque le monde entier essaiera de t’en dissuader dès que quelque chose clochera. si tu es décidé prends contact avec une conseillère ou une association (la leache league est très efficace pour ça et ce n’est pas la secte que l’on décrit quelquefois).

    J'aime

  6. C’est marrant, en lisant les commentaires, je comprends que la plupart des femmes qui ont allaité ont trouvé le personnel de la mater et/ou leur entourage plutôt décourageant par rapport à leur envie. Moi qui ai abandonné au bout de deux jours, j’ai eu l’impression inverse d’être jugée parce que je laissais tomber, on me faisait sentir mon manque de persévérance (c’était déjà douloureux, j’avais peur de la douleur de la montée de lait en plus).
    Est ce un moment où l’on se sent particulièrement jugée et où on est un peu trop susceptible ou effectivement tout le monde se permet il un avis un peu trop péremptoire devant cette expérience ?
    Pour mon second la question se repose et je n’ai pas encore de réponse. On verra bien le moment venu !

    J'aime

    1. au contraire moi j’ai été très soutenue, sans jugement… plutot des encouragements et une vraie aide… sans elles, j’aurais surement abandonné completement et serai passé direct au lait maternisé!

      J'aime

  7. Lily, je pense que pour donner le meilleur aux petits, te limiter la fatigue et faire participer ton mari tu devrais je pense, allaiter l’un pendant que papa biberonne l’autre, et a la tétée suivante l’inverse, comme sa chaque petit bénéficie du lait maternel, du papa et de toi. sa te permettra de partager avec chaque bébé un moment privilégier et ton mari ne se sentira pas exclu. Sa permettra également que les bébés soit habituer au biberon si un soir tu veux te faire un resto, ou un ciné en amoureux… Après si tu tiens à l’allaitement exclusif, il y a le tire lait, (si sa t’intéresse, ne l’achète pas, mais à la maternité demande une ordonnance pour une location de tire lait électrique), je m’en suis servit pour mes deux gloutons que j’ai allaiter 14mois et 6mois. Voilà j’espère que j’ai pu t’éclairer.

    J'aime

  8. Avant tout, ton feeling ! N’écoute pas les 15 sons de cloche des puer et sages femmes de la maternité qui, j’ai trouvé, ont vite tendance à te coller les bébés au biberon plutôt que de t’aider à commencer l’allaitement, te montrer comment te positionner, etc…
    Pour mon expérience, j’étais anti-allaitement et ai allaité ma grande presque 8 mois et mes jumeaux 5 mois, souvent femme varie 😉
    Il y a du + et du – dans chaque solution.
    Pour mes jumeaux, j’ai rapidement alterné biberons et tétées avec mon garçon qui était très gourmand et s’énervait parce que le débit ne lui convenait pas donc je l’allaitais qq minutes et dès qu’il s’énervait, je lui donnais son biberon, pareil le soir. pour sa sœur, allaitement exclusif pendant 5 mois. Je n’ai pas aimé allaité les 2 en même temps, l’impression d’être une vache à lait, la position est moins sympa, donc je faisais à tout de rôle. Rapidement, je les ai calés question horaire, je donnais au 1er qui réclamait et imposais ensuite au 2ème, en qq jours, ils se sont calés sur les mêmes créneaux. Sinon, tu passes 24h/24 à les nourrir, ce n’est pas possible…
    J’ai quand même trouvé que l’allaitement était plus pratique, c’est toujours prêt, à température, pas besoin de préparer le bib’ et comme j’avais installé mes bébés dans notre chambre le temps de leurs réveils nocturnes, j’avais le nécessaire sous la main !
    Enfin pour les biberons, n’achète pas trop en quantité, les bébés ont parfois des difficultés à boire avec tel ou tel biberon… et s’il faut changer en cours de route, c’est également un budget.
    Pas de stérilisation pour ma part, nos seins ne sont pas stérilisés 😉 et rapidement, je suis également passée à l’eau du robinet sur les conseils de mon pédiatre, mes bébés ne s’en sont jamais plaint !

    J'aime

  9. Bonjour,
    Je trouve ton parcours admirable et tes questions sur l’allaitement judicieuses. C’est un choix qui n’appartient qu’à toi, tu le sais. Ca vaut le coup d’essayer mais il faut que ton mari te soutienne et oublie les idées préconçues. Et puis je pense qu’il te serait utile de t’appuyer sur une asso près de chez toi, ne serait-ce que pour t’aider à trouver des positions, t’aiguiller et te guider, chaque enfant étant différent.
    L’important est de ne pas se forcer et d’en avoir vraiment envie.
    Le biberon donné sereinement est beaucoup plus profitable que le sein donné par obligation ou à reculons 😉
    J’aime beaucoup ta phrase : « Pourquoi pas essayer ? Si c’est trop galère, il sera toujours temps de leur donner le biberon, alors que je ne pourrais pas faire le chemin inverse. » C’est une bonne philosophie. Et puis même si ça ne marche pas, pour x raisons, tu auras la satisfaction d’avoir essayer 😉
    Bon courage !

    J'aime

  10. Coucou
    Je lis ton blog depuis qq temps. Au départ, dans le but de comprendre la PMA, les émotions qu’elle engendre, afin de trouver les mots pour mon amie qui a un parcours bébé assez difficile. Puis maintenant, je le lis, par curiosité au vu de ta grossesse gémellaire.

    Je suis également maman de jumeaux de 3 ans et d’un grand garçon de 4ans. J’ai allaité exclusivement mes 3 garçons (8 mois pour le grand, 6 mois pour les jumeaux). Pour faire vite, je n’ai jamais voulu allaiter les jumeaux, puis ils sont nés…à 31SA et j’ai juste voulu leur donner ce que je pensais de meilleur. L’allaitement a été plus compliqué au départ qu’avec le premier, (mais je pense sincèrement que la prématurité n’a pas aidé), puis finalement j’ai allaité les jumeaux bcp plus sereinement que pour mon premier où je me posais bcp de questions.

    Comme tu le penses, je crois que ton choix se fera suivant leur naissance, ta fatigue, l’équipe médicale qui appuiera ou non ton choix, l’avis de ton mari, et surtout tes bébés.. Quoi qu’en dise les pro-allaitement, l’allaitement de jumeaux reste quand même plus compliqué au niveau de la fatigue.
    Sinon allaitement ou pas, ton homme va être forcément mis à contribution, qu’il ne s’inquiète pas. Une des solutions peut être de tirer ton lait afin de faire donner le biberon au papa s’il y tient vraiment. Pour ma part, tirer mon lait était plus une contrainte.

    Bonne fin de grossesse

    (et petit clin d’œil : 3ans après, je n’ai jamais lu aucun livre sur les vrais jumeaux j’improvise). Ma nouvelle devise au quotidien, « avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ».

    J'aime

  11. J’ai adoré allaiter mes 3 enfants, j’ai trouvé que cela prolongeait la grossesse et que c’était très pratique (en plus de tout ce que l’on sait sur les bienfaits du lait maternel). Tu peux rassurer ton homme, avec un bébé, il y a beaucoup à faire et il a des tas d’autres façons de s’investir qu’en donnant un biberon. Il y a les bains, les balades (en écharpe ou porte bébé par exemple)… C’est sûr qu’avec des jumeaux, je comprends que tu aies peur que l’allaitement soit difficile, mais déjà il n’y a aucune raison que tu n’aies pas suffisamment de lait, la « production » s’adapte aux besoins du (des) bébé(s). Et j’ai une amie qui a allaité ses jumeaux jusqu’à 6 mois ! Tout le monde était épaté mais elle expliquait tranquillement qu’elle trouvait ça plus simple que de devoir faire des biberons (surtout la nuit) et de traîner le matériel.
    Fais surtout comme tu le sens, mais si tu te poses la question je pense que ça vaut le coup d’essayer !

    J'aime

  12. tu feras comme tu le sens. mais je tiens d’emblée à rassurer ton homme: il va être impliqué, QUEL QUE SOIT TON CHOIX. premièrement parce que l’allaitement exclusif avec des jumeaux, c’est certainement possible hein, mais ça confine à l’esclavage. Donc avec des twins, en général on fait un repas sur deux (ce qui revient pour la mère à allaiter en continu quand même). donc quoi qu’il en soit ton homme en donnera des bibs. Après, tu me connais, je ne suis pas prosélyte là dessus mais j’ai tellement aimé allaité que j’ai toujours tendance à dire aux jeunes mamans que ça ne coûte rien d’essayer. Ceci étant dit, j’ai vraiment profité de l’allaitement avec ma troisième, mais c’est aussi dû au fait que mes grands ont été hospitalisés durant un mois après leur naissance, ce qui a rendu les choses compliquées (tirage de lait, difficultés à leur faire prendre le sein parce qu’habitués aux bibs et très faibles, etc). Mais je me souviendrai toujours de ce retour avec les deux à la maison, un mois donc après leur naissance. Alors qu’ils refusaient le sein à l’hôpital et que j’étais décidée à laisser tomber, j’ai pris les deux contre moi dans mon grand fauteuil club et je me suis dit, allez, même si c’est la dernière tentative, je les colle au sein. Et là mes deux crevettes se sont mises à têter comme si elles l’avaient fait toute leur vie. Je n’ai pas de mot pour décrire à quel point ça m’a aidé à me sentir enfin maman, moi qui avait accouché puis été séparée de ses bébés au point de douter de les avoir jamais portés. Bref, tu feras comme tu le sentiras 🙂

    J'aime

  13. je suis plutôt « versée » dans l’allaitement… Les conditions pour réussir: que ton mari te soutienne (quelque que soit le choix), ne pas écouter les « t’as pas assez de lait pour 2 », et autres sornettes. L’allaitement est un vrai panier de fausses idées, nos mères les 1eres souvent, et ce sera toujours de ta faute s’ils ne dorment pas, s’ils ne font pas pas ci ou trop ça, alors… Et enfin, pour les début, un soutien en mater et au dehors (asso solidarilait dans le 11e je crois encore, ou leche league peuvent avoir de bons conseils aussi, côté technique notamment), permet de sortir des petits problèmes.
    Pour info, certaines n’arrivent pas à tirer du lait, sans avoir de difficultés à nourrir ses enfants au sein: le tire lait peut-être bloquant.
    Le bouquin de Marie Thirion « l’allaitement: de la naissance au sevrage » très instructif.
    Après, mieux vaut un biberon donné avec bonheur qu’un sein donné avec amertume…

    J'aime

  14. c’est sûr que c’est un sacré sujet, à la fois intime et polemique (c’est bien ca le paradoxe). Surtout qu’avant d’avoir essayé on a aucune idée. Des jumeaux en plus c’est particulier. Tu as raison renseigne toi sur les trucs et astuces dans ce cas particulier. Essayes et tu verras bien… Ne te laisses surtout pas enquiquiner par des madames je sais tout une fois ta décision prise… De toute facon votre decision sera la meilleure!

    J'aime

  15. L’allaitement…ici biberon donne des la naissance,je ne tenais pas particulierement a l’allaitement et le cote pratique du « passage de relais » est non negligeable!Mais je pense que chaque femmme et chaque choix est respectable,un allaitement force ne se passera pas bien et tu ne seras pas une mauvaise mere si tu donnes le bineron!mon fils n’a pas fait plus de maladies ou allergies qu’un bebe nourri au sein,et malgres mon choix de ne pas allaiter j’ai quand meme eu beaucoup de lait (comme quoi tu n’es pas oblige de te decider dans la seconde,ton corps ne va pas mettre de barrieres a l’allaitement),les liens sont tous aussi fort aussi rassures toi!apres oui,ca peut etre une experience tres enrichissante!may the force be with you!

    J'aime

  16. En tout cas si pour une raison ou une autre tu décides de donner le biberon, sache que ça peut demander un minimum de matos : j’ai utilisé l’eau du robinet froide ( comme pour un verre d’eau) sans stérilisation et sans chauffer des la naissance avec la bénédiction de la maternité et de la pédiatre. Au vu de la taille des biberons qu’il engloutissait je pense que ça lui plaisait !

    J'aime

  17. Je suis maman de jumeaux. Je n’étais pas une pro allaitement ni contre mais comme ça, mitigée, « pourquoi pas »… J’ai finalement allaité exclusivement pendant 4 mois. Ensuite, j’ai donné à l’un puis à l’autre en alternant avec des biberons.
    D’abord, rassure ton homme!!! Que tu allaites ou pas, il participera aux « tâches parentales », il y a de quoi faire avec des jumeaux… des trucs pas trop sympas comme des trucs plus sympas (mon homme lui, prenait les bains par exemple).
    Ensuite, je pense qu’il ne faut pas se poser de questions. Tu auras pour sûr assez de lait si tu veux allaiter. Si tu ne veux pas ou doutes ou n’es pas motivée, tu n’en auras pas assez. Beaucoup de choses se passent dans la tête et c’est pour ça qu’il ne faut pas se forcer!
    Pour ma part, ca s’est TRES TRES bien passé. Pas de douleurs, pas de crevasses, pas de fatigue (pas plus que d’autres disons…), beaucoup de lait et je dois l’avouer, un mari aidant, qui positionnait nos garçons sur le coussin (Big Flopsy – si c’en est un autre, poser 2 bébés ne tiendra pas). Autre conseil : que ton homme prenne son congé de paternité au tout début les premières semaines…
    Allaiter 2 bébés en même temps, c’est génial. C’est vraiment une expérience à vivre (et pourtant je n’étais pas plus Pro Leche League que ca). Je regrette de ne pas avoir insister auprès de mon pédiatre pour prolonger. Les garçons ont pris du lait en poudre parce qu’ils régurgitaient beaucoup et avec un lait maternisé, il y a moins de régurgit.
    Sinon, je me souviens avoir insisté à la maternité pour qu’ils prennent le sein. Ils ont eu du mal au début mais j’ai insisté auprès des sages femmes qu’elles m’appellent pour les 1ers repas. J’ai essayé et au bout de 3 fois, c’est super bien parti..
    Bref… je te conseille cette expérience (d’autant que c’est comme une grossesse, on sait pas si ca va se reproduire une 2e fois…).

    J'aime

  18. A toi de faire comme bon te semble. Si tu as envie de tenter l’expérience, let’s go ! Tu n’auras pas de regrets… alors que si tu ne tentes pas, tu te diras p-ê « j’aurais p-ê du… ».
    J’ai tenu 3 mois pour chacune de mes filles. Les débuts sont souvent difficiles : douleurs, fatigue… mais au bout de 15-20 jours ça roule. Après, je n’ai pas eu de jumeaux : j’imagine que – comme pour tout – ce sera + compliqué + fatiguant… donc la réponse t’appartient.
    Bonne fin de grossesse. Profiiiiiiiite !

    J'aime

  19. Bon, tu auras deviné que je ne suis pas dans l’impartialité sur ce sujet spécifique 😉 Mais comme tu poses une question, alors je me permets d’y répondre 😉
    Parmi les mères de jumeaux que je connais :
    -une a accouché par césarienne sous AG, et a allaité exclusivement ses jumelles pendant 6 mois. Son avis sur la question : c’est beaucoup plus simple d’allaiter que de se trimballer tout le matos pour deux bébés;
    -l’autre a accouché par voie basse 7 semaines avant terme; elle allaite exclusivement ses bébés, elle tire de temps en temps du lait pour que le papa donne un biberon. Son argument : ses bébés étaient petits à la naissance (moins de 2 kg), et le lait maternel est ce qui les protège le mieux compte-tenu de leur santé forcément un peu fragile, même s’ils grossissent un peu moins vite que s’ils étaient au biberon. Mais en termes d’anti-corps, c’est quand même très différent. Et puis c’est un moyen de prolonger la vie utérine qui a été interrompue un peu trop tôt, et ses bébés aiment clairement être au sein. Comme si ça « réparait un peu » qqch.

    Comme tu le dis, tu peux commencer par allaiter et puis voir ensuite comment ça se passe. Je te conseille de te renseigner +++ auprès de mamans qui ont allaité, et en particulier de mamans qui ont allaité des jumeaux, et éventuellement de participer à un atelier allaitement genre chez Natbé ou à l’espace puériculture de Nation (la conseillère en lactation qui y exerce, Célia Dos Santos, est géniale! Elle n’est pas du tout dans le jugement, ce n’est pas une ayatollah de l’allaitement comme certaines mères peuvent le craindre quand elles ont des doutes sur l’allaitement).

    Bon cheminement!

    J'aime

  20. J’ai une amie qui a eu des jumeaux: à chaque tétée, elle donnait alternativement le sein à l’un et le biberon à l’autre. Il y a des tétines spécialement conçues pour faciliter cette alternance sein/biberon.

    J'aime

  21. Aaah, l’allaitement….c’est un sujet qui ne laisse personne vraiment indifférent! On touche tant à la féminité qu’à la santé des enfants…
    Alors, oui, il semblerait que le lait maternel soit prôné pour la santé de l’enfant, pour combattre les allergies, pour les liens que cela crée, bref pour tout un tas de raisons très nobles et bien culpabilisantes pour les mères qui ne donnent pas le sein!

    -côté pratique de l’allaitement: c’est gratuit, tu as toujours ce qu’il faut sur toi, c’est toujours à la bonne température et à disposition! OK, c’est pas très glamour, j’avoue, mais quand, pour le moindre déplacement, tu dois embarquer un tel matériel, ça fait un souci de moins!
    -par contre, il faut être bien entourée au départ de l’allaitement. L’immense majorité des problèmes pour le coup pas glamour du tout, je passe les détails, ils peuvent être évités avec un bon entourage à la maternité.

    Et pour les biberons, tu peux investir sans souci, allaitement, pas allaitement, y faut donner le bib! Ton homme pourra s’en donner à coeur joie. Et si tu es la responsable en chef de la nourriture, il pourra être celui des couches, ou de la lessive, des courses et du ménage!
    Je sais que vous allez être de merveilleux parents! Et je te souhaite le meilleur!

    J'aime

  22. pour l’allaitement je me suis dit « si ça marche c’est bien, sinon tant pis: l’essentiel c’est que mon bébé ait ce qu’il faut »
    à la naissance de mon fils, il a bien pris le sein pendant 2 jours, avant de ne plus y arriver du tout. bien entourée et conseillée, j’ai maintenu l’allaitement… grace au tire-lait! alors mon fils buvait au biberon, mais MON lait. j’ai réessayé plusieurs fois de le mettre au sein mais sans succès… Magré tout, je suis contente d’avoir donné mon lait à mon fils, le temps que ça a duré (2 mois et demi), et mon mari a pu participer, ce qui vraiment était le bon côté de « l’échec » de l’allaitement classique…

    Faut juste pas se prendre la tête… si ça amrche et que tu le vis bien, ça vaut la peine, mais sinon, ce n’est pas une tragédie 🙂

    J'aime

  23. Tu devrais tout simplement essayer, et après tu choisis. En fonction de ton état de fatigue, tu pourras laisser la place au papa. Ne te mets surtout pas de pression pour allaiter ou non !
    PS : j’ai allaité (mixte) pendant 13 mois, mais je ne suis pas du tout une intégriste de l’allaitement, à chacun son choix !

    J'aime

  24. Bon moi je suis un peu pro allaitement, mais pas fanatique hein !! Sutout que j en ai toujours eu un a la fois ! Il faut savoir que très souvent c est la grande galère au début, je connais quasi person ou ca a coulé de source dès le début…. donc ne pas se mettre la pression et savoir que le lancement est souvent difficile. De plus, quand tu allaites, dès que ton bébé pleure on te dit qu il a pas eu assez, que ton lait est pas assez ceci….. etc. Donc c est cool d avoir quelque qui t explique et te rassure. Moi la première buvait énormément, la deuxième pas mal moins et elles sont les 2 devenues de belles jeunes filles. Et une fois que tout tourne et ben c est un délice !!!

    J'aime

  25. C’est une décision toute en délicatesse…
    Je pense que le meilleur conseil que je peux te donner est de commander un tire lait dès la maternité car au final c’est un très bon allié de l’allaitement et en plus, cela permet de donner le biberon (Right tenait aussi à donner le biberon).
    Je vais regarder s’il me reste des biberons Calma de meleda en stock.
    Bisous

    J'aime

  26. Tu as raison, ca vaut la peine d essayer. Moi je voulais allaiter mais ça n a pas trop bien commencer. J ai tenu 3 semaines ou a la fin je tirais plus mon lait que de le mettre au sein.
    Il y aussi moyen de combiner.
    Chaque expérience est différente mais je suis d avis qu il ne faut pas s acharner et surtout pas culpabiliser.
    Des biberons, tu en auras besoin de toute façon.
    Louie, qui a 8 mois, boit encore avec des tétines Avent pour les bébés dev2 mois, comme ça il boit moins vite et est moins goulu… Donc acheté un min de tétines pour voir comment seront les tiens.
    Grâce a toi je revis ces moments qui vont trop vite! Merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s