Neuf mois....

Éloge de la lenteur

Chaque semaine, je ralentis un peu plus. Mes pas sont moins rapides, mes activités moins nombreuses. La chaleur de ces derniers jours m’a quasiment mise à l’arrêt. Des nuits au sommeil agité compensées par de longues siestes… A ce rythme là, les journées passent vite malgré tout.

C’est une sensation étrange pour quelqu’un d’actif comme moi de ralentir. Je regarde presque le monde autrement. Je vois d’autres détails, d’autres visages dans la rue, je fais plus attention à mon environnement. Qui me le rend bien… Je n’ai jamais parlé à autant d’inconnus. La plupart du temps, c’est eux qui m’abordent. Sûrement une conséquence de l’effet gros bidon, mais avec mon pas lent et mon regard qui déambule, je dois aussi paraître plus disponible.

Oh je sais, tout ceci ne va pas durer… Une course encore plus folle s’engagera dans quelques mois avec la naissance des petits loups, et surtout quelques mois plus tard encore avec la reprise du boulot. Alors j’essaie d’ancrer dans ma mémoire ces moments suspendus.

Publicités

13 réflexions au sujet de « Éloge de la lenteur »

  1. Bonjour Lily,
    Cela fait des années que je suis ton blog…Depuis le début en fait.
    Aujourd’hui, je ne peux m’empecher de poster.
    Ton parcours me rappelle tellement le tien.
    D’ailleurs, si je calcule bien, tes petits loulous arriveront au mois de novembre. Le nôtre est aussi arrivé en novembre (le 14/11/2011).
    Comme toi, j’ai été mise au repos très tôt. J’ai arrêté de travailler pendant 1 an jour pour jour.
    Comme je comprends ce que tu écris. Profite bien de cette merveilleuse parenthèse…Que c’est bon!!
    Concernant l’éloge de la lenteur, je suppose que tu as lu le bouquin de Carl Honoré… Si non, je te le conseille vivement. Pas facile d’appliquer cette philosophie tous les jours c’est clair mais c’est tellement agréable quand on y parvient de temps à autre.
    Je te fais plein de gros bisous et te souhaite une belle grossesse et de beaux bébés.
    J’en profite aussi pour saluer ton courage et ta détermination dans ce parcours chaotique. Ils m’ont souvent permis de retrouver le sourire et de continuer ma route qui a finalement aboutie plus de 4 années plus tard…
    Bizzz

    J'aime

  2. jadore ce que tu ecris. je tavais demande si tu ne souffrais pas trop dela chaleur dans les commentaires du post precedent. jai ma reponse

    J'aime

    1. C’est vrai, il y a àla fois cette idée de parenthèse enchantée et aussi certains jours, l’envie de retrouver sa pleine mobilité. Mais je sais tellement que ce n’est que pour un temps donné… Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s