et surtout des brouettes

Le bonheur, c’est simple comme un mail

Je connaissais l’attente post-transfert, ces quinze jours atroces pendant lesquels on sait qu’on a un ou plusieurs embryons en soi mais on ne sait pas s’ils s’accrochent ou non. J’ai découvert l’attente post-commission d’agrément. Le jour J, j’avais un peu la tête ailleurs au boulot. La commission statue au regard de notre dossier, des rapports… Lire la suite Le bonheur, c’est simple comme un mail