Neuf mois....

L’infertile et la femme enceinte que je suis

20130520-145837.jpg

Ce billet va vous paraître complètement tordu voire limite schizophrène, mais j’y pense souvent. Comment l’infertile que j’étais (et que je reste) réagirait au comportement de la femme enceinte que je suis devenue ? Parfois, je me dis qu’elle me détesterait (oui, oui, tout va bien dans ma tête !). La pudeur me retient mais si je m’écoutais, je ne parlerais que de ma grossesse. J’aimerais que tout un chacun me fasse chaque jour des commentaires sur mon ventre qui pousse et il faut que je me retienne pour ne pas harceler de questions toute jeune maman ou maman de jumeaux qui croisent mon chemin. Sans compter que je me caresse le ventre (qui tire déjà beaucoup) quasi non-stop, geste qui me hérissait au plus haut point auparavant quand je croisais des femmes enceintes dans le métro. Je vous rassure, je sais me tenir et je comprends tout à fait qu’excepté pour mon homme et moi, la vie ne tourne pas qu’autour de mes deux petits loups en devenir… Mais voilà, moi elle occupe la majorité de mes pensées, de mes rêves.

Mais le côté infertile de ma force reste encore très présent. Il me dit que rien n’est encore joué. Il pense chaque jour ou presque à la prématurité et m’exhorte à la plus grande prudence. Une copine m’a dit l’autre jour : « mais tu sais si ça se trouve, ta grossesse va bien se passer de bout en bout ». Je crois que je n’y avais encore jamais songé avant. Je l’entrevois depuis que je sais que je n’aurais pas de cerclage dans l’immédiat. Et je me réjouis de chaque semaine qui passe sans encombre. J’essaie de simplement profiter du moment présent. Et pour le moment, j’ai plutôt de la chance. Mon petit décollement s’est résolu en une semaine, j’ai eu de grosses fatigues mais pas vraiment de nausées. J’ai fait un tiers du chemin sans trop de pépins.

Et l’infertile que je suis et qui s’est tapée des tonnes de négatif pendant cinq ans a toujours du mal à y croire. Elle reste impressionnée chaque jour par ce corps avec qui elle a si longtemps été fâchée et qui prend de l’ampleur sans rechigner.

Je vis finalement, il me semble, une grossesse classique entre immense réjouissance et inquiétudes. Le tout décuplé par l’infertile qui veille et qui connaît la valeur de ces débuts de vie.

Publicités

14 réflexions au sujet de « L’infertile et la femme enceinte que je suis »

  1. Bonjour, je suis ton blog de temps à autre et q uelle joie de te découvrir enceinte après ton parcours si difficile. J’ai eu des jumeaux grace à une deuxième FIV. si tu veux on peux en parler mais surtout keep cool pour menerr tes jumeaux presque au bout. Les miens sont nés avec un petit mois d’avance et tout s’est bien passé avec un accouchement par voie basse!! le rêve…bisous et je te laisse mon mail perso, surtout n’hésites pas!! virginie

    J'aime

  2. On est beaucoup à avoir ressenti exactement la même chose. Petit à petit, tu apprendras à faire cohabiter ces deux Lily pour finalement laisser davantage de place à la Lily enceinte, sans jamais oublier la Lily infertile. C’est comme ça, c’est notre richesse à nous d’avoir connu ces deux extrémités 😉
    J’ai lu le post suivant, je suis ravie que tout aille bien. Profite !

    J'aime

  3. Je crois que vous êtes pleins de schizoprhènes en ce moment à devoir jongler entre l’état d’infertile et celui de femme enceinte. Bon, tu peux y aller, moi, les femmes qui se caressent le ventre ne me dérangent pas tant qu’elles en font pas des tonnes. Biz

    J'aime

  4. Je me reconnais dans chaque mot.
    J’ai eu la chance d’avoir un petit garçon qui a maintenant 7 ans, mais il n’aura pas de frère ou de sœur, et dès ses 3 ans j’ai eu droit (et encore maintenant) à : alors le 2ème c’est pour quand ?
    Ce sont les autres qui ne réfléchissent pas aux questions. Jamais je ne demande à une femme : alors ? C’est pour quand ? Même si elle est déjà maman.
    C’est trop de souffrances.
    Profite de ta grossesse, elle est à toi, à vous. Elle est unique, elle sera merveilleuse. La mienne a été idéale, un souvenir incroyable et il n’appartient qu’à moi.
    Dernière chose : sans se connaître, je suis vraiment heureuse pour vous, de tout cœur.
    Kate

    J'aime

  5. la femme enceinte semble prendre le pas sur la femme infertile – même si je sais bien qu’elle est encore qqpart au fond de toi – à jamais?… – – et ça c’est cool! J’ai hâte d’en être à ce stade là !…
    bises

    J'aime

  6. Tu peux aussi tout à fait publier une photo de ton ventre chaque jour et on vient tous les matins s’extasier dessus, avec plaisir 😉 !

    J'aime

  7. Je te lis depuis longtemps mais là, j’ai juste envie de te dire… L’infertile en toi n’a pas disparu, mais elle te rend prudente et attentive à ton corps, c’est très bien ! Alors profite, profite !!!! Câline ton ventre, regarde-toi dans la glace en robe de grossesse… Bref, sois une dinde enceinte standard avant d’être une maman standard qui n’aura pas assez de bras pour bercer et de voix pour accompagner tes petits ! Ce qui t’arrive est merveilleux…

    J'aime

  8. La vérité se cache « entre les deux » : je crois qu’il ne faut en effet pas être « trop en faire » devant les autres au sujet de ta grossesse (je vois tout a fait ce dont tu veux parler avec le fait de se toucher le ventre… Je détestais et trouvais indécentes celles qui le faisait devant moi et me suis mise a le faire moi même une fois enceinte de mes jumeaux !), sans pour autant « passer a côté » de ta grossesse en te refusant d’en profiter 🙂
    Enfin, et foi de maman « recente » de jumeaux, je constate qu’on nous dit tellement que ça risque de mal se passer – j’avais l’impression d’être atteinte d’une maladie grave – que on en oublie que ça peut aussi bien se passer… J’en suis la preuve vivante : je me suis un peu gâchée une partie de ma grossesse a me dire que j’allais avoir des prémas, je prévenais mon entourage que les débuts de leurs vies allaient être difficiles, j’ai acheté une tonne de fringues en taille « micro », je me préparais mentalement a être allitee très rapidement… Et puis non !!! Grossesse 100% normale avec certes quelques symptomes de grossesse un peu exagérés (grosses nausées, prise de poids proportionnelle au fait d’avoir deux bébés, douleurs plus importantes dans le dos ou les cotes…), mais grossesse menée a terme avec accouchement voie basse et deux beaux bébés de bon poids a l’arrivée !
    Alors PROFITE et dis toi AUSSI que tout peut se passer merveilleusement bien 🙂 et n’oublions pas que l’on entend plus facilement parler des choses qui se passent mal que l’inverse 🙂

    J'aime

  9. je me revois quand j attendais ma mimosette… l inquiétude que quelque chose foire, jusqu au bout du bout (elle était toute seule mais j ai côtoyé de pres la prématurité pdt de longues semaines. ..) et d un autre côté mon sourire béat de dinde enceinte…
    je crois que tu es juste normale en fait 🙂
    et c est bon de te lire dans le role de dinde enceinte 🙂 🙂 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s